ACTUELLEMENT FERME.

Partagez | 
 

 ❝ Rencontre entre "Ex-démons". ❞ - Faith & Anya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Je veux, je prends ... et j'obtiendrai un jour ma rédemption !

avatar



▬ Face : Eliza Dushku
▬ Nombre de conneries : 124
▬ Exp : 1688
▬ Date d'inscription : 07/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: ❝ Rencontre entre "Ex-démons". ❞ - Faith & Anya   Mar 13 Aoû - 18:23




Rencontre entre “Ex-démons”




ft. Anya & Faith


Info importante : Cette histoire se déroule trois jours avant le début de l’intrigue et la réunion à la Magic Box.


Une chambre d’hôtel sordide.

Voilà, le quotidien de Faith. … Voilà, son cadre de vie.
Un simple deux-pièces au milieu de ce que l’humanité pouvait rassembler de plus abjecte.
Quel autre endroit pouvait mieux la représenter ? Quel autre endroit pouvait mieux l’accueillir ?  
Cela semblait si évident de la trouver ici, … au milieu des cafards et des rats. Cela semblait tant coller au personnage.
A tel point d’ailleurs, qu’au fils des années, la brune elle-même avait finit par s’en persuader. Par croire que sa place était bien ici, au milieu des rebuts. Dans l’ombre de la société.

Qui sait, peut-être que les renégats et les traitres, pouvaient avoir le droit à une seconde chance. Mais en attendant ce jour hypothétique, … la Tueuse continuerait à mener sa vie comme elle pensait devoir le faire. … …

- Cette fois, c’en est trop ! … J’en aie marre !

Folle de rage, Faith serra le poing et sentit soudain un liquide froid couler le long de son avant-bras.
Surprise, elle baissa doucement les yeux, se rappelant alors la canette de bière qu’elle tenait à la main. Et que dans son accès de colère, elle avait littéralement broyée.
Ravalant un juron, elle la jeta simplement sur le sol avant de secouer vivement son bras pour tenter d’en retirer le plus d’alcool possible. Mais très vite, son attention se concentra à nouveau pleinement sur l’objet de sa colère. … Un bête poste de télévision.

La jeune femme combla rapidement les quelques mètres la séparant de l’appareil, s’accroupit pour être à sa hauteur puis, commença à taper dessus violemment.
-Tu vas marcher, oui ? Espèce d’antiquité !
Loin d’arranger les choses, non seulement chacun de ses coups distordait l’image toujours un peu plus mais maintenant, celui-ci émettait une sorte de bruit strident qui n’était pas sans rappeler celui d’une bête blessée.
Faith n’était pas à la base une grande fan des émissions télévisuelles. Néanmoins, elle préférait, si possible, éviter de se promener dans Sunnydale en pleine journée. … Car elle savait parfaitement que les forces de l’ordre locales donneraient cher pour pouvoir lui mettre la main dessus.  - elle, qui avait commis de nombreux meurtres dans l’enceinte de cette ville maudite -  Et puis, cela lui permettait aussi, par la même occasion, de limiter ses chances de tomber sur l’un des membres de ce foutu Scooby-gang.
Donc, comme toutes les créatures qu’elle pourchassait assidument, la brune attendait patiemment que le soir tombe avant de montrer le bout de son vilain nez. Occupant son temps libre à frapper sur un oreiller qu’elle avait scotché sur une poutre saillante ou, en faisant ce qu’on pouvait appeler … « des journées pizzas-télé ».
Et c’est justement ce qu’elle était en train de faire lorsque l’archaïque télévision, qui avait dut être au top de la technologie au milieu des années 70, avait choisit de rendre l’âme. Pile au moment où le détective du film allait révéler le nom du serial-killer. … Vraiment rangeant !

Faith « caressa » l’antique poste de télé pendant encore de longues secondes, jusqu’au moment où celui-ci s’éteignit après avoir émit quelques étincelles. … Entrainant avec lui, toute l’électricité de l’hôtel !
Complètement noyée dans l’obscurité, l’Elue soupira alors.
-Allons, bon ! Je parie que ça va encore être de ma faute.

Le temps de calmer le propriétaire des lieux grâce à la promesse d’une somme d’argent (qu’elle n’avait pas encore), une demi-heure était passé.
Devoir s’aplatir devant ce quinquagénaire obèse et crasseux était vraiment une épreuve difficile voire même, humiliante. … Et à choisir, la Tueuse aurait nettement préférée pouvoir lui casser la mâchoire ! … Mais aussi miteuse pouvait-elle être, cette chambre était toujours mille fois mieux que la plus confortable des cellules. Alors, Faith se fit violence. Se disant, que sa liberté valait bien, après tout, ces quelques instants de souffrances.

Puis, une fois le courant et surtout la tranquillité revenue, la brune se dirigea vers son lit et en sortit le sac de sport noir qui était soigneusement rangé dessous. Ce dernier, plein à craquer, semblait très lourd, toutefois Faith le manipula comme s’il ne pesait rien.
Elle le posa ensuite sur ses couvertures et d’un geste vif, tira sur la fermeture éclair. A l’intérieur, se trouvait tout son nécessaire de chasse. Deux arbalètes et leurs lots de flèches, des dagues de toutes sortes, une petite hache, de très nombreux pieux, mais aussi … un petit livre de notes.
Faith s’en saisit alors et commença à le feuilleter, se demandant par la même occasion si cela valait vraiment la peine de continuer à le remplir. Si quelqu’un, dans le futur, serait un jour intéressé par un tel ouvrage. Se demandant qui voudrait lire les pérégrinations et états d’âme d’une Tueuse que tout le monde cherchait à oublier.
L’Elue relut quelques passages au hasard et laissa, quelques instants, les souvenirs affluer à son esprit. Mais très vite, elle referma le cahier à la couverture élimé et le posa à côté du sac. Elle avait des choses plus importantes à faire que de se poser la question de savoir ce que deviendrait ses affaires après sa mort.

D’une main ferme et puissante, la jeune femme se saisit d’un pieu et le fit tourner comme Buffy aimait si bien le faire. Ce soir, elle allait tuer du vampire ! … Pas parce qu’elle avait été choisit pour les combattre ou par nécessité, mais tout simplement parce qu’elle adorait ça ! Bon c’est vrai, peut-être pas autant que lors de sa période « psychopathe sanguinaire ». Mais massacrer les morts-vivants l’excitait toujours beaucoup. … Elle savait que c’était mal, toutefois les mauvaises habitudes étaient toujours si difficiles à perdre.
Et puis, de toute façon, après l’épisode de la télé et du proprio, elle avait grandement besoin de se défouler. … Ou elle allait, au sens littéral, tuer quelqu’un !

Faith passa donc le pieu à sa ceinture et rejoignit les artères principales de la ville. Se fondant du mieux possible dans la foule.
La plupart des gens qu’elle croisait, rentraient paisiblement chez eux après une dure journée de labeur. Les adolescents, dont les hormones étaient constamment en ébullition, semblaient quant à eux, en chemin pour oublier leur harassante journée d’études dans des lieux qui se voulaient branchés, tels le Bronze par exemple. Quelques personnes âgées finissaient de promener leurs fidèles compagnons à quatre pattes, avant de pouvoir s’émerveiller à nouveau devant leur émission télévisuelle favorite. Et, un pervers, nu sous son imper, rodait tel un serpent parmi la foule à la recherche de sa première victime.
La Tueuse envisagea un moment suivre ce dernier afin de le calmer un peu mais, elle préféra concentrer toute son attention à la recherche de la perle rare. Une personne dont le cœur ne battait déjà plus et qui, avait la très mauvaise manie de vouloir mordre les gens à mort.

Et pour trouver ce genre de trésor, il n’y avait en général pas de meilleur endroit que le cimetière. Entre les vampires nouveau-nés qui sortaient tout juste de leurs tombes et ceux plus âgés, qui se servaient des cryptes pour se loger ; il n’y avait vraiment que l’embarras du choix.
Bien sûr, en cette heure tardive, le portail en fer forgée de l’entrée serait fermé et verrouillé à l’aide d’un gros cadenas. Mais rien d’insurmontable pour une Tueuse ! … Buffy se contentait peut-être de passer tranquillement par-dessus le mur d’enceinte, afin d’entrer en toute discrétion. … Mais pour Faith, jouer les filles invisibles était hors de question. Elle préférait de loin, briser le verrou et pénétrer dans le cimetière tel une reine examinant son royaume. Se réjouissant d’avance à l’idée que le gardien, en découvrant ça le lendemain matin, se verrait obligé de parcourir les lieux de long en large à la recherche d’une éventuelle profanation.

Malheureusement, elle n’eut même pas le loisir d’arriver jusque là. A quelques rues de son précieux terrain de jeux, un cri déchira le silence de la nuit. Quelqu’un, -une femme apparemment-, était en danger non loin de sa position.  
Faith posa instinctivement la main sur son pieu mais, le laissa à sa ceinture. Cela pouvait être n’importe quoi : un petit-ami jaloux, une tentative de vol à l’arraché, une dispute de voisinage, ou encore un autre million de choses qui ne nécessitait pas l’utilisation d’un bout de bois pointu pour régler la situation.

Comblant très vite la distance les séparant, la brune se retrouva dans une ruelle mal éclairé. Un petit passage sombre et malfamé qui reliait deux artères principales. Raccourci très tentant pour certain, lieu d’embuscade rêvé pour d’autres.
Et en plein milieu de cette minuscule allée, se trouvait un couple. L’homme semblait très fort, confiant et entreprenant. La femme, quant à elle, faisait tout ce qu’elle pouvait pour le repousser. Sans grand succès, d’ailleurs.

Faith s’approcha à pas de loup et grâce aux phares d’une voiture passant dans une rue voisine, put enfin découvrir une partie du visage de l’inconnu. … Un vampire !
Le regard de l’Elue changea très vite. Devenant soudain beaucoup plus dur, plus cruel. … Calmement, elle tira son pieu de la ceinture. S’avança à leur hauteur. Puis, posa sa main libre sur l’épaule du démon.
-Hé, mon vieux ! J’crois bien que t’as oublié quelque chose ?
Surpris par cette intervention inopportune, le suceur de sang se retourna rapidement. Tout en se disant, qu’il avait peut-être là l’occasion de se faire deux repas pour le prix d’un seul.
-Quoi !
La brune passa à l’attaque et lui transperça le cœur si rapidement que le vampire n’eut même pas le temps de réagir. Toutefois, Faith garda son arme planté dans le corps de l’adversaire. Repoussant ainsi le moment de sa transformation en poussière.
-Tu as tout bêtement oublié qu’il y avait un nouveau shérif en ville !
La Tueuse resta ainsi juste le temps que le vampire réalise que cette fois, il était définitivement mort ; puis l’acheva.

Après quoi, elle rangea son pieu, sortit son paquet de cigarette de la poche de son jean et en alluma une. Ne faisant aucunement attention à la pauvre victime qu’elle était venue sauver à l’origine.
Ce ne fut que de longues secondes plus tard, qu’elle daigna enfin se tourner vers cette dernière. Observant avec un certain amusement, sa coiffure qui avait beaucoup souffert dans l’affrontement.
Faith savait que cette jeune femme blonde allait lui poser des problèmes. Qu’elle allait lui demander qui était ce monstre, d’où il sortait et qu’est-ce qui lui voulait. Qu’elle voudrait peut-être même qu’on l’accompagne jusque chez elle parce qu’elle avait peur.
Elle aurait bien voulut la laisser là, l’abandonner à son sort et chercher d’autres adversaires valables. Ce qu’elle aurait sûrement fait à une époque. … Mais cette Faith là, n’existait plus ! Enfin, disons qu’elle faisait des efforts pour que ça soit effectivement le cas.
Par conséquent, elle s’approcha de la pauvre victime et tenta de prendre un regard ainsi qu’une voix rassurante.
-Ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Tueuse de lapins sans aucun complexe

avatar


It must be bunnies!
▬ Face : Emma Caulfield
▬ Nombre de conneries : 1325
▬ Exp : 2316
▬ Date d'inscription : 14/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: ❝ Rencontre entre "Ex-démons". ❞ - Faith & Anya   Dim 18 Aoû - 19:46




Rencontre entre “Ex-démons”



ft. Anya & Faith

Ma journée s’était passée telle une journée des plus ordinaires. Je m’étais levée de mauvaise humeur, avec une tête à faire peur, et personne à bécoter pour me mettre en forme. Si j’apprends un jour que Xander a des relations sexuelles avant moi, je crois que je tuerai quelqu’un ! Ces derniers temps l’humeur du Scooby-Gang n’est pas à son fort, et je me sens de plus en plus exclue, les autres ne tenant pas à moi autant que je le pensais. Aussi infime je le pensais. Il m’est passé par l’esprit de recontacter D’Hoffryn et de négocier avec lui pour retrouver mes pouvoirs, mais j’ai fini par me dégonfler. Après tout, qu’est-ce qui le ferait changer d’avis depuis la dernière fois ? Il risquait de se moquer de moi plus que d’autre chose que je finisse par être de nouveau seule. Sales démons. Le seul point positif en ce moment dans ma vie est que le Magic Box se porte comme sur des roulettes, malgré les casses indénombrables qui y ont lieu avec les attaques démoniaques incessantes. Giles est d’ailleurs au bord d’un précipice et ne sait pas s’il doit s’y jeter, prendre le risque, ou reculer. Ce qui me rend d’autant plus venimeuse. Je souhaite réellement avoir l’entière responsabilité de la boutique sans avoir ce vieux rosbif sur le dos indéfiniment, me rappelant sans cesse à l’ordre pour me rappeler ô combien suis-je une personne cupide et avare. C’est vrai que les anglais ne pensent qu’à une chose : à quoi parfumer leur thé. Il ne peut donc pas comprendre mon point de vue. Concernant le reste de la troupe, Willow s’est proclamée cheftaine, et Xander son second. Pas étonnant donc qu’on m’efface de plus en plus du groupe, ces deux-là ne pouvant désormais plus me voir. J’organiserai sûrement une réunion anti-Xander et Willow si je n’étais pas sûr d’être la seule membre. Heureusement que Spike sauve la mise. Au moins lui il vaut quelque chose, bien qu’il soit aussi dépressif qu’un toutou abandonné par sa maîtresse au bord d’une route depuis la mort de Buffy. En dehors du Scooby je n’ai aucun ami. Je n’ai jamais cherché à m’en faire d’ailleurs. Je n’en vois pas l’utilité bien que la solitude me pèse peu à peu. Je hais Xander. Tout ça est de sa faute. S’il ne m’avait pas rejeté aussi froidement je ne serai pas dans cette posture délicate et je continuerai de vivre comme je vivais depuis deux ans.
Toutes ses pensées m’envahissaient au fur et à mesure que j‘avançais dans les rues de Sunnydale, une fois que j’eu fermé la boutique. Il est vrai que ce n’était pas une des meilleures idées, en particulier une fois le soleil levé, mais que voulez-vous ? Alex ne vient plus me chercher, je dois me débrouiller comme je peux. Bien entendu, je ne suis pas complètement sotte. J’ai un pieu dans la poche de ma veste, que je serre fortement en priant pour ne pas avoir à m’en servir. Etant séparés, j’ai quitté notre appartement pour un vieux deux pièces fort peu accueillant, qui devait être construit depuis une bonne vingtaine ou trentaine d’années. Je le redécore à ma manière au fur et à mesure. Après tout il faut bien cacher la misère non ? A l’idée de ce plat à réchauffer qui m’attendait patiemment dans le frigo, je laissai échapper un soupir. Ma vie ressemblait de plus en plus à un véritable enfer. Pas au sens propre heureusement. Ce fût lorsqu’un bruit derrière moi se fit entendre que je sorti de mes pensées, tout pieu dehors. A raison. Un vampire avec un large sourire me regardait, prêt à bondir. Le pieu ne l’avait guère impressionné, il en semblait même amusé. Il laissa échapper d’une voix rauque :

- Que comptes-tu faire avec ça ma jolie ? Me gratter le dos ?

Ce à quoi je ne pus m’empêcher de répliquer avec difficulté, réprimant à grande peine un tremblement dans ma voix :

- Si te le planter en plein cœur signifie « te gratter le dos » pour toi alors oui ! Je m’en réjouis d’avance !

L’être démoniaque s’avança alors vers moi au même moment que je fis un pas dans sa direction et me décocha un coup de poing en plein dans la mâchoire qui me fit voler quelques mètres plus loin, me faisant lâcher mon pieu qui tomba un peu plus loin. Je laissai échapper un juron et une plainte de douleur et, en le voyant avancer vers moi, je criai de toutes mes forces, espérant qu’un membre du Scooby viendrait à ma rescousse. Lorsque le vampire m’empoigna par le cou et qu’il commença à le serrer avec un rictus démoniaque et que ses yeux brillaient de bonheur, je me dis que tout était perdu, que ma vie se finirait de la même manière qu’elle avait commencée : tristement. Alors que je commençais à lâcher prise de ma propre vie, que mon corps était de plus en plus engourdi, quelqu’un surprit le monstre qui me laissa retomber violemment au sol, manquant de peu de m’évanouir. Tout le reste m’échappa. Je ne fus capable de réagir seulement quelques minutes après quand une voix m’adressa la parole. Je forçai alors mes yeux à s’ouvrir, et aperçu une silhouette féminine que je regarde des pieds à la tête, pensant dans un premier temps que Buffy était de retour. Quelle fut ma surprise en me rendant compte de qui j’avais à faire ! Faith ! LA Faith ! Celle qui avait un penchant pour tuer les humains il n’y a pas si longtemps, et que le Scooby Gang redoutait tant. Je ne savais pas quoi penser. Alors que j’étais encore légèrement dans les vapes, ce qui était censé n’être que de simples pensées, fut prononcer à voix basse, de manière assez audible malheureusement pour que Faith eut la possibilité de l’entendre.

- Bon boulot Anya… Tu perds un monstre pour en retrouver un autre…

Face à l’expression qui s’afficha sur le visage de la Tueuse rebelle, j’écarquillai les yeux, comprenant donc que les mots m’avaient échappés. Mon cœur s’accélérait. Je venais sûrement de faire une erreur qui me coûterait la vie. Je tentais donc vite de rattraper le coup.

- Je… Je suis désolée. Ce n’est pas ce que je voulais dire. Je suis encore toute étourdie… Hum… Merci… Maintenant… Tu peux partir…

Se rendant compte que j’alignais les boulettes, je menaçai brusquement de me frapper la tête mais n’en fit rien. Pourquoi étais-je aussi sotte ? C’était vraiment plus fort que moi. Je fis alors une seconde tentative de me sauver la mise, parlant de plus en plus vite pour finir à bout de souffle, prise de panique générale.

- Excuse-moi ! Je parle trop ! Sûrement pour ça que Willow et compagnie ne m’aiment pas, je dis toujours ce que je pense à voix haute malheureusement ! Ça m’attire toujours des problèmes, mais sotte comme je suis-je ne peux pas m’en empêcher ! Bien que je m’en fiche de ce qu’ils pensent, ils sont tous débiles là-dedans ! On devrait les tuer toi et moi ! Tu en penses quoi ?!

Je la regardai alors d’un air peu rassuré, me demandant si continuer de lui parler et ne pas m’enfuir à toutes jambes était une très bonne idée. Je tâchai alors de reprendre mon calme, et prit une profonde respiration, avant de reprendre une dernière fois la parole pendant quelques instants, articulant parfaitement et distinctement mes mots.

- Pitié ne me tue pas. On pourrait faire équipe. Je suis une ancienne démone, la vengeance ça me connaît. On serait les… Vengeresses démoniaques sexy ou un truc dans ce genre-là !

__________


I'm just lately Anya not very much to
the world I know,
all these years with nothing to show.
I've boned a troll, I've reeked some wrath
but on the whole I've had no path
I like to bowl I'm good with math
What's the point of loving,
I mean exept for the sweaty part,
what's the point of losing your heart.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je veux, je prends ... et j'obtiendrai un jour ma rédemption !

avatar



▬ Face : Eliza Dushku
▬ Nombre de conneries : 124
▬ Exp : 1688
▬ Date d'inscription : 07/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: ❝ Rencontre entre "Ex-démons". ❞ - Faith & Anya   Lun 16 Sep - 21:53




Rencontre entre “Ex-démons”




❝  feat. Anya & Faith. ❞

- Bon boulot Anya… Tu perds un monstre pour en retrouver un autre…

La Tueuse haussa un sourcil et, l’espace d’une seconde, détourna le regard.
Bon, c’est vrai, elle n’était pas Buffy. Elle ne possédait pas son talent naturel pour rassurer les gens et gagner leur confiance. Mais là, fallait quand même pas exagérer ! Elle venait de lui sauver la vie. De lui éviter une mort fort peu enviable. Et qu’est-ce qu’on lui offrait en échange ? Apparemment, que du mépris.
Qu’on la compare à un monstre, Faith avait maintenant l’habitude. Ce n’était pas la première, ni sûrement la dernière fois que ce genre de chose arrivait. Et pour être parfaitement franc, la plupart des gens qu’elle croisait, utilisaient même un vocabulaire beaucoup plus cru et exotique pour la décrire. Mais ce soir, et aussi étrange que cela puisse paraître, ce simple mot l’avait mit, un court instant, très mal à l’aise. … Oui, ce terme ridicule lui avait fait mal !
Peut-être, parce que cela venait de la bouche d’une femme qu’elle avait défendue, qu’elle avait sauvée. Et qu’au fond, Angel avait effectivement raison lorsqu’il lui avait déclaré qu’elle était sur la bonne voie, que son cœur commençait réellement à s’ouvrir peu à peu aux autres.
Faith rumina cette pensée tout en serrant imperceptiblement les dents.

Non. C’est ridicule. … Stupide même ! … C’est pas parce que j’ai décidé de changer que j’vais obligatoirement devenir aussi sentimentale et fragile que Buffy !

Malheureusement, l’Elue n’eut pas le temps de s’appesantir là-dessus car la blonde avait poursuivit son « si charmant » monologue.
- Je… Je suis désolée. Ce n’est pas ce que je voulais dire. Je suis encore toute étourdie… Hum… Merci… Maintenant… Tu peux partir…
Faith marcha un peu de long en large. … Bon sang, cette fille ! … Elle avait ouvert la bouche seulement deux fois que déjà, elle exaspérait la brune au plus haut point. En la sauvant, la Tueuse ne s’était bien sûr pas attendue à ce qu’on la vénère comme une déesse mais, espérait recevoir au moins, un minimum de reconnaissance. Un tout petit peu de gratitude.
Mais non, tout ça n’était pas pour elle ! Qu’elle fasse le bien ou le mal, Faith semblait condamnée à devoir rester éternellement sur le bord de la route. A n’être qu’une pauvre victime du destin, crainte ou honnit par toute personne ayant la malchance de la croiser.
La Tueuse tira une longue taffe de nicotine, essayant de ravaler la colère qui était déjà en train de la gagner. Elle se reprochait de l’avoir croisée. D’avoir protégé sa si misérable vie. Elle regrettait de ne plus être celle qui choisissait qui pouvait vivre et qui allait mourir. Et surtout, elle luttait contre l’envie soudaine d’agripper cette dernière par les cheveux et d’écraser à plusieurs reprises son joli minois contre le macadam.
Peut-être était-ce dut au fait qu’elle était déjà de mauvais poil en arrivant ici ou encore, à la proximité de la Bouche de l’Enfer mais, cette blondasse arrogante avait, avec une facilité déconcertante, presque réussit à faire ressurgir une partie de cette rage qui avait pendant trop longtemps enserrée son cœur. Démontrant aussi par la même occasion, que la jeune femme se contrôlait infiniment moins bien que ce qu’elle avait put espérer. Et que si elle ne voulait pas transformer cette B.A. en véritable massacre, il ne lui restait qu’une seule chose à faire.

- Excuse-moi ! Je parle trop ! Sûrement pour ça que Willow et compagnie ne m’aiment pas, je dis toujours ce que je pense à voix haute malheureusement ! Ça m’attire toujours des problèmes, mais sotte comme je suis-je ne peux pas m’en empêcher ! Bien que je m’en fiche de ce qu’ils pensent, ils sont tous débiles là-dedans ! On devrait les tuer toi et moi ! Tu en penses quoi ?!
Bien que ce quartier fût un vrai coupe-gorge, bien qu’elle jugeait cette inconnue assez stupide pour se jeter une deuxième fois dans la gueule du loup, Faith comptait l’abandonner à son sort, quel qu’il soit. Et, puisqu’elle s’était promise de ne plus faire de mal aux humains, partir ensuite à la recherche d’un vampire ou démon quelconque sur lequel elle pourrait enfin passer ses nerfs.
Mais, un éclair de surprise passa dans son regard lorsque cette demoiselle en détresse fit allusion à une certaine Willow. Ce que racontait cette jeune femme devenait soudain, on ne peut plus intéressant. Et si ce qu’elle pensait était effectivement exact, cela permettrait d’expliquer beaucoup de choses quant au comportement de cette dernière à son égard.
-Willow ? … … Tu parles bien de Willow Rosenberg ?
Faith esquissa un léger sourire. Peut-être qu’au bout du compte, cette soirée ne deviendrait pas aussi ennuyeuse qu’elle l’avait imaginée. … Bon, c’est vrai, à l’origine, elle comptait simplement rester dans l’ombre. Laisser aux membres du Scooby, le temps nécessaire pour qu’ils s’habituent doucement à son retour. … … Toutefois, ce léger accroc à son plan n’était, au fond, pas si dramatique.
- Pitié ne me tue pas. On pourrait faire équipe. Je suis une ancienne démone, la vengeance ça me connaît. On serait les… Vengeresses démoniaques sexy ou un truc dans ce genre-là !

Oui, tout ça n’était vraiment pas grave. Car, malgré le bavardage incessant de la jeune inconnue, c’était toujours Faith qui avait le contrôle de la situation. Et qui, au bout du compte, déciderait qui sortirait vivant de cette ruelle.

Tout en écrasant sa cigarette de la pointe du pied, l’Elue partit alors dans un grand éclat de rire.
-Vengeresse sexy ? … Idée originale, vraiment. … Mais bon, les associations avec des petites blondes teigneuses, j’ai déjà donné.
Balayés par une vague de plaisir et de satisfaction, le mal-être et la colère de Faith avaient disparut aussi vite qu’ils étaient venus. Dans sa tête, les dernières pièces du puzzle finissaient enfin de s’assembler et tout devint alors très clair. Cette conversation. Ces insinuations. Cette peur panique qu’elle lisait dans son regard. Tout ça, prenait enfin un sens.
Le vampire qui l’avait agressée il y a peu, n’était en aucun cas responsable de son état. Non, ce qui terrorisait tant cette jeune femme, c’était elle. … La Tueuse la terrorisait bien plus que n’importe quels suceurs de sang.
Faith se détourna ensuite de son interlocutrice et commença à chercher quelque chose qui, apparemment, devait se trouver par terre. Toutefois, elle n’arrêta pas de parler pour autant.
-Tu vois. … Au début, je ne comprenais rien à tout ce que tu racontais. … Je me disais même : Bon sang, qu’est-ce qui m’a pris de la sauver ? Cette fille est encore plus cinglée que moi ! … … Mais, quand tu as parlée de Will, de démons et de vengeance, tout est devenu clair.
Négligemment, du bout du pied, la brune poussa l’un des nombreux sacs de détritus qui jonchait cette allée sordide, découvrant que ce qu’elle cherchait avait effectivement glissé dessous.
-Tu es du Scooby-gang, n’est-ce pas ? Elle se baissa pour ramasser l’anodin morceau de bois puis le montra fièrement. Et ça, … ça, c’est ton pieu !

Faith, après avoir rangé cette arme à côté de la sienne, se rapprocha de l’inconnue - qui n’en était plus vraiment une - et s’accroupit afin d’être à la même hauteur qu’elle. Puis, délicatement, l’Elue lui attrapa le menton. Obligeant cette dernière à plonger son regard dans le sien mais surtout, l’empêchant de fuir cette promiscuité.
-Quant à toi, tu es … euh … tu … tu es … euh … la petite-amie d’Alex, c’est ça ? La fille ultra-chiante qui jacasse tout le temps !
Un sourire à la fois cruel et moqueur naquit sur ses lèvres.
-Et à ce que je vois, B. ne t’a jamais appris à éviter les mauvaises rencontres, une fois la nuit tombée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ❝ Rencontre entre "Ex-démons". ❞ - Faith & Anya   

Revenir en haut Aller en bas
 

❝ Rencontre entre "Ex-démons". ❞ - Faith & Anya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Welcome to the Hellmouth † :: † Centre :: Les rues-