ACTUELLEMENT FERME.

Partagez | 
 

 Chapitre un : Dans une lueur d'espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nouveau

avatar


▬ Face : Nicholas Brendon
▬ Nombre de conneries : 83
▬ Exp : 1896
▬ Date d'inscription : 11/03/2013


MessageSujet: Chapitre un : Dans une lueur d'espoir   Jeu 5 Sep - 19:38

Chapitre I
Acte I

Theme

Le moteur tournait encore, j’étais devant la boutique de magie et comme prévu, les lumières de celle-ci étaient encore allumés… Cosmo était à côté de moi en me regardant m’attendant… Je lui faisais signe d’entrée et je sortais de ma poche un paquet de clope pour l’allumer. Il sortait de ma décapotable de couleur ciel en claquant la porte pour bien la fermer. Je mettais ma tête en arrière en rejetant une bouffée de ce poison en fumée… Je regardais dans la boîte à gant un cadre avec la photo de notre groupe dedans… C’était Dawn qui l’avait prise et avait sauté sur sa sœur pour être dessus. Je souriais à ces souvenirs qui au fond me martyrisait. Je laissais aller quelque larme avant de tousser comme si j’avais une sale grippe…

Je démarrais le moteur, laissant à l’abandon Cosmo, je ne pouvais pas revenir, je n’étais pas prêt à affronter ce vide. Ce vide qu’avais laissé Buffy… Au fond, elle était essentielle à notre groupe… Elle était vitale pour moi… Je remontais le toit de la décapotable grâce à un bouton de ce précieux véhicule qui m’avait coûté un bras en regardant toute la pluie qui tombait. Une petite averse quoi… Je conduisais, mes phares éclairant les sombres allées de Sunnydale… Cette ville maudite… Il me fallait la quitter pour être séparé de ce triste goût de tristesse et de fatalité… Mais à la place, j’ai reçu le souvenir de ma meilleure amie… Je descendais de la voiture après mettre garé devant le cimetière. Ce soir, je rendais hommage à une parfaite amie. Je m’arrêtais donc devant la tombe de mon ami. Un genou à terre, une petite pluie fine tombant sur moi. Je regardais le nom de Buffy Anne Summers et je me mis a laissais aller quelques autres larmes en ne sachant pas comment regarder cette tombe… Je posais ma main sur la pierre tombale en laissant quelque mot…

« Hey… Salut Buffy… Je suis enfin rentrée à la maison et… J’ai pensé directement venir te voir car… Tu me manque Buffy… Tu me manques, Tu me manques tant… J’ai… J’ai… Hum. J’ai réussi à gagner un peu d’argent en construisant des maisons et des maisons… en réparant des tas de trucs… Et… J’ai jamais pris trop de risque là où… Avec les démons et les vampires et ces conneries qui t’ont tué au final… Buffy… Je t’aime beaucoup et… Tu me manques vraiment trop… C’est insupportable… Je n’y arriverais pas sans toi… Je veux dire… Willow doit être… écroulée… Anya si en colère… Et euh… Giles… Je n’ose pas imaginer… Écoute-moi… Si jamais… il y avait un moyen pour… Non… Non… Je… Je dois y aller… Je passerais au moins une fois par semaine ! Si tu ne me vois pas ici… Dis-toi… Que je suis en train de te chercher… Je suis en train de te rejoindre Buffy… Passe une excellente soirée… Bonne nuit. »

Je me relevais en déposant une rose devant la pierre enlevant d’une main toute les feuilles tombées sur la tombe. C’était déjà l’Automne…

Bronze

Au moins… Une petite semaine plus tard ? Je rentrais enfin au Bronze. Je vivais dans une chambre d’hôtel pas vraiment miteux mais… pas si bien que ça. Je travaillais de temps en temps au Bronze en tant que barman pour payer l’hôtel et la bouffe… Avec les clopes il ne me restait vraiment pas grand-chose donc… je servais des verres pour me servir du tabac… Je regardais les gens danser sous cette musique assez sympa. Ca me rappelais énormément où je sortais avec Willow et Buffy au début de notre fameux groupe le « Scooby-gang ». Je remarquais tout, tout sauf le fait que je commençais à la voir partout, je suivais du regard une blonde assez petite de taille, un peu comme Buffy, je fronçais les sourcils les mains dans la vaisselle. Je sortais du bar sous les yeux de la patronne pour retourner cette blonde par l’épaule… Je découvrais…. Tout simplement une inconnue.

Elle rigola avec ses amis me prenant justes pour un pervers… Je me retournais donc avec un faux sourire travailler sous l’engueulade de la patronne à la peau ébène et aux cheveux platine. Je prenais les commandes… Je donnais, c’était pathétique et fatiguant… Je soupirais et je m’arrêtais pour regarder autour de moi en ayant l’espoir de voir Buffy…

__________

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Tueuse de lapins sans aucun complexe

avatar


It must be bunnies!
▬ Face : Emma Caulfield
▬ Nombre de conneries : 1325
▬ Exp : 2375
▬ Date d'inscription : 14/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: Chapitre un : Dans une lueur d'espoir   Jeu 5 Sep - 19:51




Dans une lueur d'espoir



ft. Xander Harris
Une soirée au Bronze s’imposait pour moi. Effectivement j’avais passée une semaine des plus effroyables. En dehors du train-train habituel infernal, j’avais dû passer de nombreuses heures à nettoyer la boutique, suite à une énième attaque démoniaque. Si la prétentieuse Willow n’avait pas eu l’idée de cette réunion, qui avait évidemment eut lieu au Magic Box, tout cela ne serait pas arrivé ! Un jour les autres membres du Scooby Gang finirait par payer chaque dommage causé par leur simple présence. A croire qu’ils attirent les saletés issues de la Bouche de l’Enfer ! Quand je suis seule je ne rencontre jamais aucun problème. Je ne suis pas  un aimant à démon moi ! D’ailleurs, à y réfléchir, pourquoi sommes-nous toujours la cible principale ? Sentent-ils les pouvoirs magiques de Willow et de Tara ? Le fait est que désormais ma nouvelle devise serait : tu casses –ou aide à casser-, tu paies. Bien non ? Vu les antécédents des objets tombant en rafales sur le sol du magasin, il n’y avait aucun doute que j’allais très prochainement finir par me baigner littéralement dans la richesse.
Bref, habillée d’une robe courte noire, mes longs cheveux blonds relâchés tombant sur mes épaules, je rentrai dans la boîte de nuit la plus branchée de Sunnydale. Le Bronze. A peine étais-je rentrée à l’intérieur que le volume de la musique m’assourdit les oreilles, il me fallait toujours un certain temps d’adaptation. Après tout je n’avais pas connu ce genre d’endroit toute ma ville ! Autrefois les hommes dansaient autour des cochons, une chope de bière dans la main, avec pour seul accompagnement des rires d’ivrognes. Le vieux temps…
Instinctivement, je me posai sur un des tabourets qui se trouvaient autour d’une table ronde vide. Tout en regardant la foule je m’aperçus que je ne voyais aucune tête connue. Au moins je serais tranquille. Du moins j’allais le croire pendant encore quelques instants supplémentaires. Un serveur passant auprès de moi, je commandai un schweppes pis usai de ma patience en attendant ma boisson. Alors que j’étais sur le point de me perde dans mes pensées, un jeune homme vient m’adresser la parole. Je retins une grimace en le regardant. Il était tout simplement… Disons que ce n’était pas mon genre. Malheureusement ce dernier arborait la fameuse mine du « Tu me plais, que dois-je pour te culbuter le plus rapidement possible ? ». Poussant un long soupir exaspéré, je saisis mon verre qui venait d’être déposé devant moi, puis fit un signe de la main pour dire au séducteur de partir, en prenant soin de lâcher sur un ton indifférent :

- Circules il n’y a rien à voir…

Voyant sa mine qui se décomposai à vitesse grand V, je me convaincu qu’il allait donc partir dans l’instant. Malheureusement ce ne fut pas le cas, il resta là, planté comme un  piquet, un air débile sur le visage. Je fronçai alors les sourcils et reprit de plus belle.

- Tu m’as entendu ? Va-t-en. Je ne suis pas d’humeur à m’envoyer en l’air avec un mec qui n’est même pas en âge de pouvoir compter combien de boutons il a sur la figure.

La délicatesse n’avait jamais été mon truc. Remarquez, l’individu l’avait amplement cherché. S’il était parti dès la première fois je n’aurai pas eu besoin d’argumenter ! Poussant un nouveau soupir, je lâchai un long « La soirée ne pourrait pas commencer plus mal… », puis me mit à siroter ma boisson à l’aide de la paille. Quelques secondes après j’aperçu l’homme avec qui j’avais passé quelques années de ma vie. Xander Harris. Quand celui-ci me vit à son tour, je déposai mon verre sur la table et murmura :

- Quoique…

Cela faisait toujours étrange de le croiser. Lui qui avait été un amant passionné était désormais un pur et simple étranger à mes yeux. Je ne savais pas comment rétablir le contact avec lui, et je n’étais d’ailleurs même pas certaine qu’un de nous deux le souhaitait de toute manière. Les premières semaines après notre rupture avaient été insupportables. C’était pique sur pique. Giles avait même finit par nous séparer, avouant à Xander qu’il ferait mieux de quitter la boutique avant que les choses ne dégénèrent réellement. Aujourd’hui cela faisait un bon bout de temps que je ne l’avais pas vu. Que devais-je faire ? Prétendre ne pas l’avoir vu bien que mes yeux étaient posés sur lui ? Lui sourire ? Ne faire apparaître aucune émotion ?

__________


I'm just lately Anya not very much to
the world I know,
all these years with nothing to show.
I've boned a troll, I've reeked some wrath
but on the whole I've had no path
I like to bowl I'm good with math
What's the point of loving,
I mean exept for the sweaty part,
what's the point of losing your heart.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nouveau

avatar


▬ Face : Nicholas Brendon
▬ Nombre de conneries : 83
▬ Exp : 1896
▬ Date d'inscription : 11/03/2013


MessageSujet: Re: Chapitre un : Dans une lueur d'espoir   Ven 6 Sep - 12:38

Acte deux

BRONZE

Je restais fixé sur une jeune femme un peu plus loin… C’était elle. C’était Anya… Mais qu’est-ce qu’elle foutait là quoi ? Elle ne venait pratiquement jamais dans ce genre d’endroit, enfin… Je le pensais, j’en étais même sûr mais bon… Apparemment elle s’était remise de notre rupture… De toute manière, j’assumais totalement ma décision, je ne le regrettais pas. Et puis de toute manière… J’avais rompu notre bien, notre bien à tous les deux alors… Est-ce qu’aujourd’hui elle avait repris ses pouvoirs et qu’elle m’avait retrouvé grâce à des monstres cornu et poilu qu’elle aime temps ? Je prenais donc une grande respiration pour finalement me retourner en esquivant son regard. Je ne devrais pas être là… Je devrais être auprès de Willow mais je ne pouvais revenir. Je n’étais qu’un humain et vue ce qu’on dit sur Sunnydale avec les monstres et toutes ces choses bizarres, je ne ferais que les gêner…

Quelques secondes plus tard, je sentais une main sur mon épaule. Je me retournais pour faire face à Phil, mon collègue de boulot. Il était… un peu supérieur à moi au niveau de l’expérience et était un peu pervers sur les bords mais c’était un bon gars. Il me donna la commande en me criant dans les oreilles pour que j’entende enfin ses instructions.

« LA MEUF LÀ-BAS !! CA DOIT ETRE TON GENRE ! JE PENSE QUE TU DEVRAIS ALLER LA SERVIIIIR ! »

Il me donna une tape sur l’épaule et me donna le papier avec la commande. Un «schweppes » ? Je fronçais les sourcils me rappelant même pas qu’elle buvait cette boisson… Peu importe. J’haussais les sourcils en me mettant derrière le comptoir en posant un verre assez grand puis je laissais couler la boisson gazeuse dans le verre en regardant une nouvelle fois autour de moi. Je regardais le groupe sur la scène pis je retombais sur les yeux d’Anya. Elle ne m’avait pas quitté des yeux ? Ou elle aussi sans doute ne savait pas comment réagir… Ou ne savait pas comment m’étriper sans que personne ne s’en aperçoive…

Au final, sans le vouloir, je lui donnais un petit sourire charmeur par réflex en laissant couler le schweppes sur mes mains et mon pantalon. Je reculais par reflex m’épongeant du mieux possible. Les jeunes filles au bar se marraient bien entendu de moi, la patronne se moqua de moi dans mon dos et Phil me lança une charmante phrase…

« Besoin de couche Harris ? »

Je gonflais les joues en enlevant un peu de boisson au bord du verre pour au final me diriger vers la table de mon ex. Je posais le verre sur un dessous de verre en la regardant dans les yeux. Je prenais une grande inspiration pour commencer à lui parler.

« Bien, tout d’abord, je tiens à m’excuser d’être parti si vite, comme ça, sans raison. Par la suite, je suis revenu la semaine dernière sauf que je n’ai pas eu le courage d’affronté vos regards pendant la réunion et ça m’a stressé. En avant dernier, si tu y tiens vraiment, je finis mon service dans un quart d’heure du coup on pourra aller dans la ruelle pas pour revivre ses merveilleux et torrides souvenirs mais pour m’étriper comme tu le souhaites pour te soulager. Et puis en dernier… c’est du schweppes ! Okay ? Je… je ne suis plus un gamin qui se fait dessus ! »

Je marquais une courte pause pour reprendre un peu mon souffle et reprendre avec un petit…

« Bonsoir. Ça va ? »

Je souriais bêtement en espérant ne pas avoir été trop, trop ridicule mais… Au fond je savais bien qu’elle allait me trouver ainsi… De toute manière, je devais l’être pour tout le monde. Avant j’étais juste un abruti qui avait raté sa vie et qui était un poids pour ses amis. Maintenant je suis pareil, en pire et avec une grosse dose de lâcheté. Bref… Je restais plongé dans les yeux de mon ex petite amie, un peu sous le charme de sa tenue je dois dire…

__________

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Tueuse de lapins sans aucun complexe

avatar


It must be bunnies!
▬ Face : Emma Caulfield
▬ Nombre de conneries : 1325
▬ Exp : 2375
▬ Date d'inscription : 14/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: Chapitre un : Dans une lueur d'espoir   Ven 6 Sep - 13:47




Dans une lueur d'espoir



ft. Xander Harris
Mes yeux étaient toujours fixés sur Xander, ne pouvant pas me résoudre à poser mon regard ailleurs. La situation entre nous était si compliquée ! Cependant, lorsque je le vis faire un sourire niais, je ne pus que remarquer que cette rage s’était estompée depuis notre dernière rencontre. Bon certes je le lui lancerai toujours des piques, car c’est ce que je fais avec tout le monde, mais je n’avais plus autant de baffer cette tête de fouine. Je ne compris pas vraiment pourquoi on le lui donna un verre de schweppes qui m’était apparemment destiné, alors que j’en avais déjà reçu un il y a une poignée de minutes. Remarquez, le Bronze était plutôt bondé ce soir, sûrement y avait-il eut un malentendu entre les serveurs. Tant pis. Ça m’en ferait deux. D’ailleurs… Pourquoi le sort s’acharnait-il autant sur moi ? Pourquoi ce n’était pas l’autre type qui m’avait servi directement à la place de remettre le verre à Xander ? Oh et puis... Pourquoi Xander servait-il ici ? Avait-il besoin d’argent de poche ? Sûrement avait-il laissé tomber son boulot… Comme le reste d’ailleurs. Tellement de pensées et de questions se mélangeaient dans ma tête, que j’en oubliais même tout ce qui se passait autour de moi. Un éléphant aurait pu me faire la cour que je n’y aurai même pas prêté attention !
Soudain, je vis que mon ex petit-ami renversa un peu de la boisson sur lui, événement sûrement dû à sa maladresse légendaire. Je ne pu réprimer un petit rire que je dissimulai en tournant la tête. Je détestais le fait qu’il puisse encore m’amuser, et je voulais encore moins qu’il le remarque ! Du moins pour le moment. Allez savoir comment les choses tourneraient ce soir ou dans le futur. J’étais loin d’être le genre de personne à savoir se contrôler !
Tout en retournant ma tête, je le vis s’approcher de plus en plus de moi, puis déposer le verre sur ma table. Il ne semblait pas avoir remarqué que j’en avais déjà un. Remarquez, s’il était aussi gêné que moi, ce genre de détail n’était pas celui auquel je prêterai attention également ! Avant même que je n’eut l’occasion de répondre quoique ce soit, il me lança une longue tirade que j’écoutai avec attention, peinant énormément à soutenir son regard. Ce fut avec une énorme surprise que je l’entendis me présenter ses excuses, certes non pas pour notre fin de relation très abrupte, mais pour avoir aussi vite, et sans prévenir, disparu de la circulation. Lorsqu’il parla de me laisser me venger dans une ruelle, je baissai les yeux sur mon nouveau schweppes, ne sachant pas comment réagir autrement. Il semblait réellement penser que je lui désirais encore tout le mal du monde. Sa petite remarque me fit échapper un nouveau rire que je ne pus contrôler, comme le précédent. Ses blagues me manquait c’est vrai. Cela faisait longtemps que je n’en avais pas entendu de sa part. Reprenant sa respiration, il me demanda ensuite comment j’allais, visiblement assez gêné. Bon. Et bien… Il était parti sur une optique de trêve. De toute manière je n’étais pas sûre d’avoir encore assez de force pour le combattre pendant encore plusieurs mois… Qui plus est, vu les probabilités, nous étions parti pour nous croiser encore énormément dans l’avenir. Je m’éclaircis alors la voix, leva les yeux, et remarquai qu’il ne me quittait pas du regard un seul instant. Venait-il d’apprendre une sorte de technique d’hypnotisation ? Car on aurait très bien pu se le demander ! Blague à part, cela faisait un bail qu’il ne m’avait pas souri de cette manière. Ressaisis-toi Anya ! me dit-je alors.

- Salut hum… Et bien… Je viens de dégager un mec collant et extrêmement laid qui voulait me faire plus que des avances à voir sa tête de crétin, si tu vois ce que je veux dire. Si je lui avait accordé tout  ce qu’il désirait, ta fameuse ruelle ne serait sûrement jamais plus la même !

A peine avais-je dit cela que je me demandai si cela avait été une bonne idée. Manquait plus qu’il pense que je rejetai les hommes car je l’aimai toujours ! Quelle blague ! Il était bien loin de la réalité ! Du moins en théorie… Bref, je repris alors, me disant que je devais prendre mon courage à deux mains, et tenter de lui accorder pour une fois, une conversation à peu près normale, non bouleversée de cris haineux et d’insultes en tout genre. A ce moment-là, mon regard se posa sur quelque chose auquel je n’avais pas prêté attention jusqu’ici.

- Wo ! Tu as même un badge avec ton prénom dessus ! Ca fait très… Hum… Bref, qu’est-ce que tu fais ici ? Tu es en vacances au chantier ?

Peut-être posais-je la fameuse question qui fâche, mais j’avais bien le droit de le savoir non ? Après tout la nouvelle finirait bien par se propager d’une manière ou d’une autre. Je bu une gorgée de mon premier verre à l’aide d’une paille, et vit le regard d’Alex se déplacer légèrement vers le bas. Très vite, je reposai mon verre, et, entre faux cris et réel amusement, lui lançai :

- Hey ! Je sais à quel point tu aimes mon corps, mais arrête de le dévisager s’il te plaît. Oh et d’ailleurs si tu croyais que je ne remarquerai pas que les fameuses photos de notre soirée « Je te couvre de Nutella et te prend en photo » ont disparues tu te trompes fortement !

Quelle soirée celle-ci d’ailleurs. J’avais failli me casser la figure mais on s’était bien marré ! Tentant de chasser tous ces souvenirs qui remontaient à la surface, je me rappelai de ce qu’il avait dit lorsqu’il était arrivé à ma table. Il était grand temps que j’y réponde !

– Oui personne ne savait où tu étais passé exactement. Il parait que Willow a tout de même réussit à te joindre d’une quelconque manière pour la réunion. D’ailleurs ne t’inquiète pas, tu n’as rien raté. A part des espèces d’oiseaux répugnants qui ont saccagés la boutique. Si tu savais à quel point j’en ai marre de tout ranger à chaque fois que Willow et les autres passent au Magic Box ! C’est comme s’ils attiraient la poisse à eux ! Et évidemment qui paies les frais ? C’est moi ! Anya !

Je fis une très courte pause, remarquant que je m’étais un peu trop laissée emporter par une colère soudaine, et que j’avais failli renverser un verre à mon tour. Je poussai un long soupir, me calma, et reprit.

- Bref, c’est pour ça que je suis ici. J’avais besoin de me décontracter, et de m’amuser un peu. Donc si tu comptes me prendre la tête je préfère que tu t’en ailles, je ne suis pas d’humeur !

Je lui lançai un regard qui était tel un avertissement, et reprit une énième fois la parole histoire de finir mon petit discours.

- Tout ça pour dire que te tuer attendra un autre jour. Enfin… Si il y a un autre jour. Tu ne comptes pas encore décamper sans prévenir ? Qu’est-ce que tu as fait pendant tout ce temps ?

__________


I'm just lately Anya not very much to
the world I know,
all these years with nothing to show.
I've boned a troll, I've reeked some wrath
but on the whole I've had no path
I like to bowl I'm good with math
What's the point of loving,
I mean exept for the sweaty part,
what's the point of losing your heart.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Chapitre un : Dans une lueur d'espoir   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chapitre un : Dans une lueur d'espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Michel Martelly: Une lueur d'espoir pour les déclassés
» Lueur d'espoir!
» Esterial Falss
» Mes origines ménent à l'amitié ! [PV : Lueur d'Espoir, Patte Noire, Neige des Pics]
» Une épine dans la patte ! (PV : Espoir)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Welcome to the Hellmouth † :: † Ouest :: Bronze-