ACTUELLEMENT FERME.

Partagez | 
 

 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Tirer les ficelles...

avatar


▬ Face : Sans visage.
▬ Nombre de conneries : 2
▬ Exp : 1589
▬ Date d'inscription : 17/06/2013


MessageSujet: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Lun 17 Juin - 15:08


when she's gone

Dans une bataille, lorsque le commandant meurt, on dit que les soldats le suivent à défaut de le venger. Parfois c'est vrai. Mais en Californie, les choses s'y passent autrement. Tout Sunnydale est en émoi. Les uns pleurent, les autres chassent. D'autres encore écrivent dans leurs cahiers, leurs chroniques de pauvre désespéré. Les réactions ne se comparent en rien. Aucune ne ressemble à l'autre. Parce qu'on dit aussi que la misère et la tristesse ne se calculent pas. On ne peut pas éviter d'avoir mal. Mais la peur, c'est un choix. Si on décide d'exorciser sa peur, la vie paraît plus douce. Enfin... C'est ce qu'ils disent...

Willow Rosenberg, la poil de carottes locale organise une petite réunion post Buffy à la boutique de Magie. La connaissant, ça doit partir d'une bonne intention. Elle tient sûrement à rendre un dernier hommage à sa meilleure amie tombée. Et pourtant, tout le monde sait que les bonnes intentions de Willow se finissent souvent en gros grabuge qui met en péril tout le monde. Mais bon. On va faire comme si on doutait pas d'elle, on va enfiler son plus beau jean délavé et on va aller rejoindre les autres. Giles ne sera pas là, petite obligation personnelle. Toutefois, il nous a laissé les instructions et la théière. Donc, on peut faire du thé en plus. Une bonne raison de venir.


Seuls les participants à l'intrigue peuvent poster, ça va sans dire. Si vous n'avez pas eu le temps de vous inscrire au préalable, n'hésitez pas à envoyer un MP à Willow, pour éventuellement vous inscrire par la suite. Minimum lignes : 15 lignes, mais on est pas du tout contre le fait que vous en fassiez plus, au contraire même ! C'est juste à titre indicatif, on privilégiera surtout l'avancement de l'intrigue.

Pour évitez que ça vire à la macarena en petite tenue, - oui on ne sait jamais ça peut arriver- , nous allons vous imposer - et ce sera la seule chose-, un petit ordre de passage, comme à la télé oui. Vous aurez à partir du dernier post de celui qui vous précède, 48h ou un jour de plus, -sauf absence, là encore merci de prévenir dans la partie adéquate, pour ne pas bloquer le jeu-, pour poster à votre tour. Merci de respecter les délais, c'est jamais agréable d'attendre un mois pour avoir une petite réponse. Sans parler du fait que l'intrigue n'avancera pas. Si vous tardez trop à poster, et ce sans explication, nous nous réservons le droit de sauter votre tour. Ainsi, vous pourrez reposter, mais au prochain tour.

Ah, j'allais oublier. Pour les personnages qui n'ont pas encore de liens de près ou de loin avec les autres, pas de panique. On a prévu un truc. Vous pouvez venir, vous passez dans la rue et oh, magique vous voyez de la lumière et vous entrez. Aherm non sérieusement. Vous pouvez très bien débarquer sans prévenir, je pense surtout aux vampires qui ne sont pas toujours les bienvenus, et semer un peu plus le... La... La mierde pour pas parler vulgairement. Quant à Cosmo, je crois qu'Alex avait une idée pour t'intégrer parfaitement à l'intrigue, tu peux voir ça avec lui (: Autrement, t'en fais pas on trouvera. Tu peux toujours connaitre quelqu'un qui t'aurait invité. Te sens surtout pas rejeté ! Pour ce qui est de Faith, je me fais pas de souci, même quand t'es pas invitée, tu trouves le moyen de venir donc... XD ( Enfin là je parle de Faith hein pas du joueur t'en fais pas hein (; ) Kennedy, on peut imaginer que Willow t'a retrouvée, ( on fera un RP flash back après l'intrigue si ça te tente de jouer la rencontre. ) et que donc, ne voulant pas que tu restes seule ce soir, d'autant plus que tu peux être très utile au gang, elle t'a conviée. Voilà je pense avoir fait le tour de tous les problèmes d'intégration. <3

Voilà, posez nous vos questions si vous en avez, et n'oubliez pas, on tue pas les personnages des autres ça le ferait pas. ;) On les viole pas non plus -là je dis ça pour Spike euuuh oups.- Allez bon courage et amusez vous.

Ordre.

▬ Anya Jenkins
▬ Willow Rosenberg
▬ Kennedy
▬ Spike
▬ Faith Lehane
▬ Tara Maclay

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Tueuse de lapins sans aucun complexe

avatar


It must be bunnies!
▬ Face : Emma Caulfield
▬ Nombre de conneries : 1325
▬ Exp : 2316
▬ Date d'inscription : 14/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Lun 17 Juin - 16:01


WHEN SHE’S GONE


Alors que je rangeais la caisse après une journée assez épuisante, je me pris à rêver de me glisser dans un bon bain chaud relaxant, rempli de bulles, un verre de champagne à la main. Quoi ? Rien ne nous empêche de voir les choses en grand ! Ce n’est pas comme si j’y avais inclus de beaux hommes virils et torse nu me grattant le dos avec des gants de toilette !
Malheureusement la réalité me revint en force avant même que je ne m’avance près de la porte d’entrée du Magic Box pour la verrouiller de l’extérieur. Je rencontrais un léger contre temps ce soir. Effectivement, Willow avait organisée une sorte de réunion en hommage à la Tueuse décédée Buffy Summers. Rien de plus assommant après une journée de dur enrichissement que des sentiments humains comme la tristesse. Ne pouvait-on donc pas passer à autre chose ? Cela faisait déjà quelques temps que Buffy s’était sacrifiée au nom de tous. Et cela m’avait même coûté toute ma vie sentimentale. Il était temps de se rebooster ! Surtout Giles qui ne faisait rien d’autre que de retarder son départ en Angleterre. C’était quasiment certain : il allait rester et m’empêcher d’endosser entièrement mon rôle de gérante.
Après un long soupir, je reposai mes clés sur le comptoir et m’étira avant de me regarder dans une glace, le visage tiré et peu en forme. Ma rupture avec Alexander Harris m’avait beaucoup affecté. J’y avais perdu une sorte de motivation indéniable que j’espérais un jour retrouver. La seule pensée qui me consolait était celle de ma future vengeance. Je ne savais pas encore de quelle nature elle serait mais après tout j’ai été un démon vengeur pendant 1 100 longues années. Les châtiments ça me connait !
La rouquine avait lancé cette idée de soirée il y avait de cela deux jours environ. Ce qui ne m’avait pas trop laissé le temps de faire les courses comme par exemple pour acheter des « amuse-bouches » comme disent les français. Seul un paquet de chips périmés d’il y a plusieurs mois traînait derrière le comptoir. Mais je n’allais pas prendre de risques. Il ne manquerait plus que la soirée s’achève par une intoxication alimentaire générale. Après avoir jeté le paquet à la poubelle, je saisie des plats qui nous servaient à Giles et moi pour des occasions comme Halloween et Noël, puis les déposa sur la table ronde. Il ne manquait plus que deux choses : les invités et la nourriture. Sûrement n’allaient-ils pas tarder, l’heure de la réunion approchant à grand pas. Encore un dur moment m’attendait. Supporter les lamentations et par-dessus le marché : Alex. A la moindre réflexion, c’est décidé, je mords ! Pas forcément littéralement –cela lui ferait trop plaisir croyez-moi-.
Alors que la fatigue commençait à me gagner, j’entendis la cloche de la porte d’entrée tinter.





Dernière édition par Anya Jenkins le Mar 3 Sep - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


W. LE BISOUNOURS
ROUX SUR PATTES;

avatar



▬ Face : Alycat <3
▬ Nombre de conneries : 351
▬ Exp : 2046
▬ Date d'inscription : 16/11/2012


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Lun 17 Juin - 17:54


Ma meilleure amie est morte. Je n'ai plus qu'à me pleurer dessus jusqu'à ce que mon corps s'assèche. Heureusement, j'ai Tara à mes côtés pour éponger mes larmes. Elle me tient debout. Sans elle je bascule sur le sol en m'éclatant la face par terre. Bref c'est gay tout ça. En tout cas, j'ai organisé quelque chose ce soir. Je m'attends pas à des larmes de la part de tout le monde. En fait je pense que je serai sûrement la seule à en verser. C'est bien connu on m'appelle Madame Fontaine. Mais c'est l'effort qui compte comme on dit. Je pense que si Buffy nous voit, la moindre des choses c'est de lui montrer qu'on pense à elle, et le plus important, que même sans elle, on va réussir à s'en sortir. Parce que oui, n'oublions pas les hordes de sales trucs qui hantent les nuits de Sunnydale à la recherche de sang frais. Pour ce qui est de tout ça, je pense qu'on maitrise la situation... A peu près quoi. Disons qu'on forme une bonne petite bande, sympathique et tout, mais à ce qu'on sache, c'est pas la sympathie qui détruit une armée de morts vivants. Cela dit... On s'en sortait bien à l'époque de Buffy. Après tout, pourquoi on n'y arriverait plus sans elle ? D'ailleurs, j'ai appris que Faith était de retour. Elle, je ne l'ai pas invitée. Du moins... Pas réellement. En fait, elle et moi c'est une vieille histoire. Quoi ? Oh non non, on est pas sorties ensemble, non horrible vision. Quoique bon Faith est loin d'être horrible. Hum passons.

J'ai organisé tout ça depuis quelques jours. Deux à peu près. J'avais décidé de faire ça à la dernière minute. Un flash pendant la nuit. A vrai dire non. Ca me titillait depuis un bon moment. Je savais que ça allait agacer mademoiselle le fric c'est chic, mais raison de plus elle pouvait bien faire ça. Au moins pour Buffy. Et puis j'espère qu'elle aura acheté des petits fours. Certes on est pas là pour bouffer. Mais bon quand même. Bref toute la nuit j'avais bûché sur la façon dont j'allais recevoir tout le monde. Et surtout j'avais préparé le discours du 18 juin pour motiver les troupes et leur dire que même si Buffy n'était plus là, fallait pas se décourager. We can do it.

Je me rendais à la boutique, les mains dans les poches. D'où le fait que j'espérais qu'Anya ait de quoi recevoir. C'était pas moi qui était censée apporter les trucs. Moi j'apportais les invités et c'était déjà bien. Je comptais aussi sur Spike. Particulièrement. Je le savais borné et solitaire, mais je pense que pour sa bien aimée, il fera une exception.

Arrivée au lieu du rendez-vous, je poussai la porte assez brutalement. J'étais sur-excitée pour tout vous dire. Miss hystéro le retour. Sauf que mon énergie fut aussitôt pompée hors de mon corps dès que j'aperçus Anya. Oui en fait... On s'aime pas beaucoup toutes les deux. Mais allez, on se reprend ! On va faire un effort. Fixant les plats... Vides je relevai la tête lançant un regard de furie furieuse à Anya. « Tu étais censée faire les courses. Tu prévois de nous faire manger... Les assiettes ? — Prenant ma moue boudeuse, je haussai les épaules en soupirant bruyamment. « Bon ben tant pis écoute. C'est pas grave. Je suppose qu'on parlera beaucoup de toute façon. C'est pas une bar mitzva. Tu as de quoi boire j'espère au moins ? — Oui j'étais détestable sur le moment. Mais j'étais tellement stressée par cette réunion que j'en devenais presque chiante. Plus les secondes s'écoulaient, plus je me demandais si tout ça n'était pas un peu prématuré. J'allais réunir sous le même toit une aspirante tueuse, et un vampire avec une puce. Bon nous verrons bien. Si les choses dégénèrent, je prendrai Anya pour taper sur l'un ou l'autre. Roh... Je plaisante voyons. C'est pas mon genre.


__________

Mûre sauvage —Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison, caché entre les gouttes. Le joueur de pipeau fait danser les serpents. Je serai le napalm qui s'accroche à la peau, Tourne autour de ton âme, c'est moi le torero, qui remue dans la plaie, se serai le couteau


Dernière édition par Willow S. Rosenberg le Mer 14 Aoû - 14:30, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Potentiellement à croquer

avatar


▬ Face : Iyari Limon
▬ Nombre de conneries : 393
▬ Exp : 1738
▬ Date d'inscription : 07/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Jeu 20 Juin - 1:01

[hj : désolée, pas super je trouve, mais je ferai mieux au prochain tour]

Les commerçants de Sunnydale fermaient chacun leur établissement car il se faisait tard, tard pour travailler. Mais pour certains, ça allait bientôt être l'heure de sortir faire la fête. D'autres encore avaient rendez vous.

Kennedy arpentait les rues de la ville, en suivant les indications que lui avait donné Willow, la magnifique Willow...Ouep, la rouquine lui avait tapé dans l’œil dès leur première rencontre. Elle ne la connaissait pas, mais ce n'était pas grave. C'était un détail qui pouvait s'arranger. Elle allait se donner les moyens pour en savoir plus sur elle. Peut être pas durant cette réunion organisée par ses soins en hommage à leur amie décédée mais plus tard.  Cela dit ça ne va pas empêcher de garder un œil sur la rouquine malgré tout. Toutes les informations collectées au sujet d'une personnes étaient importantes. RHa la la qu'est ce qu'il ne fallait pas faire pour gagner le coeur des gens !
Kennedy plaça les mains dans ses poches en soupirant. Elle se demandait ce qui allait l'attendre dans cette boutique de magie. Elle fonçait dans l'inconnu depuis qu'elle avait quitté son pays pour les States. Qu'allait- on attendre d'elle ? Elle ne pouvait pas remplacer une tueuse. Elle était venue dans ce pays parce que c'était en quelque sorte les dernières demandes de son mentor et qu'il était l'une des seules personnes qu'elle respectait vraiment, en dehors de sa sœur. Maintenant  qu'elle était bien partie pour réaliser les désirs de l'observateur, elle se mettait à douter, et c'était rare chez elle. Elle allait devoir vite chasser tout cela. Avec le temps ça allait sûrement passer.

Kennedy arriva devant la Magic Box qui était l'un des commerces qui était encore allumé. Allez, elle devait ravaler ses doutes et ses craintes. Après tout c'était normal de réagir ainsi quand on débarquait quelque part. Elle inspira profondément et entra dans la boutique de magie. Une fois à l'intérieur, elle referma la porte et resta scotchée par l'intérieur, la décoration puis surtout les articles sur les présentoirs , un peu partout. La salle était immense, et il semblait y avoir beaucoup de choses à vendre. Malgré tout la  brunette dit pour elle, pas très fort :

« Alors voilà la MagicBox ? Je m'attendais à un truc qui fasse plus « magie » mais ça a l'air rudement chouette... »

Puis elle s’aperçut des deux personnes déjà présente dans la pièce : Wiillow et une demoiselle aux cheveux blonds. Kennedy fit un léger sourire à la rouquine, ravie de la revoir. Au moins elle connaît déjà tout de suite une personne.

«Salut Willow ! Merci encore de m'inviter... »

Puis elle observa la blonde à  côté d'elle. Si elle était là aussi, c'était qu'elle était une amie de Willow, en tout cas quelqu'un  qui faisait partie de sa vie d'une maniéré ou d'une autre et qui connaissait la tueuse. Elle se devait de lui dire ce qu'elle faisait là, enfin un minimum :

« Bonsoir...Willow m'a dit de venir parce que je pourrais être utile selon elle Et moi voilà ! Je m'appelle Kennedy...».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


† Let Me Rest In Peace †

avatar


The big bad is back!
▬ Face : James Marsters
▬ Nombre de conneries : 948
▬ Exp : 2143
▬ Date d'inscription : 16/05/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Jeu 20 Juin - 9:05



When she's gone

Un verre. Deux verres. Une rapide patrouille et un troisième verre pour finir la soirée. Voilà à quoi ce résumé ma vie, ou plutôt ma non-vie, depuis la mort de l'Elue. Sans oublier les soirées où je gardais Dawn. Voilà à quoi était réduit William le Sanglant, qui autrefois était l'un des vampires les plus craints de l'Histoire. Tout ça à cause d'une fille. Et Tueuse qui plus est. J'aurai bien passé une autre soirée fait de tuerie et de beuverie si la Rouquine n'avait pas décidée de convier toute la bande à la Magic Box. Je n'avais pas bien compris dans quel but... Enfin si, pour rendre hommage à Buffy... Et après qu'est-ce qu'on va faire ? L'oublier ? Reprendre nos vies là où on les avait laissées ? Un dernier hommage et on passe à autre chose ? Non merci pas pour moi. Un vampire sans âme incapable d'aimer ? Bloody Hell qu'est-ce que j'aurai aimé que ce soit le cas... Sans âme c'est tellement plus fort, plus passionné... Ça dépasse toute limite. Et la douleur de sa perdre est tellement... Aucun d'entre eux ne peut comprendre. Ils prennent ça pour une obsession malsaine. Seul Dawn comprend. Et encore...

La nuit approche. Les derniers rayons de soleil vont bientôt disparaitre. Un dernier shooter de whisky et je décollerai de mon caveau. Je me saisis d'un pieu, ne sait-on jamais, de mon long cuir en glissant une flasque remplis de bourbon dans la poche intérieure. Balayant ma demeure d'un dernier regard hésitant, j'hausse les épaules en me saisissant d'une bouteille de whisky pleine. Ça peut créer un peu d'animation, surtout si Xander y était. Au moins si Dawn y était, mais qui dit école le lendemain dit exempter de réunion qui s'annonce des plus barbantes. Giles aussi avait réussi à y échapper. Le devoir l'appeler selon lui... C'est ça ouais... Il a donné la première excuse qui trouvait pour ne pas venir oui. Il aurait pût faire un effort pour sa protégée tout de même..

C'est par la porte de derrière que je me rendis à la boutique de magie, pourquoi changer les bonnes habitudes ? Puis, il n'avait qu'à la verrouillée aussi. Je rentrai alors, cigarette à la bouche. La Rouquine était déjà présente avec Anya et une personne qui ne me disait absolument rien... Une nouvelle ? En temps normal j'aurai remarqué qu'elle était mignonne, mais je n'avais d'yeux que pour une seule femme... Maintenant enterrée six-pied-sous-terre. Je les salue d'un signe de tête en cherchant des yeux un ustensile qui pourrait me servir de cendrier. L'espèce d'urne posée sur le comptoir imprégné de petit diamant et d'inscription mystique me semble tout à fait parfaite. Devant le regard scandalisé d'Anya, je ne lui répondis que d'un haussement d'épaule qui voulait en dire long sur ce que je pensais ; que je m'en contrefichais littéralement de ses remarques. Elle n'a qu'à s'en prendre à Willow, c'est elle qui a insisté pour que je vienne. Je renifle négligemment en posant la bouteille d'alcool sur la table. « C'est moi qui paye. » Je me laisse tomber sur une chaise observant la petite brunette. « Vous faites dans le recrutement maintenant ? Vous distribuez des tracts aussi ? » D'un ton sarcastique en fronçant les sourcils et désignant la jeune inconnue d'un signe de menton. Jeune inconnue qui reluquait ouvertement la petite sorcière. Tara va avoir de la concurrence on dirait.


FICHE ET CODES PAR EPISKEY.

__________


You know,
You got a willing slave
And You just love to play the thought
That you might misbehave
But Till you do,
I'm telling you
Stop visiting my grave
Let me rest in peace
[...]
I know I should go
But I follow you like a man possessed
There's a traitor here beneath my breast
And it hurts me more than you've ever guessed
If my heart could beat, it would break my chest
but I can see you're unimpressed
So leave me be and let me rest in peace



Dernière édition par Spike le Sam 31 Aoû - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nouveau

avatar



▬ Face : LANDON LIBOIRON
▬ Nombre de conneries : 23
▬ Exp : 1635
▬ Date d'inscription : 28/05/2013


MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Jeu 20 Juin - 18:53



When she's gone.






J
amais il ne se serait crû sur le point de mettre les pieds dans une boutique de magie, et pourtant, le voilà. Cosmo claqua la portière en faisant un signe de la main à Alex, qui devait aller se garer un peu plus loin. Oui, et pourtant, le voilà. Comment s'était-il retrouvé devant la fameuse boutique de magie que fréquentait la Tueuse et que fréquentent présentement ses amis, les deux pieds à Sunnydale réputée pour être une ville sacrément bizarre, alors qu'il s'était interdit toute bêtise reliée de près ou de loin au surnaturel? Eh bien, pour la faire courte, mettons un vampire et sa malchance habituelle - ou plutôt sa manie de faire des bêtises tout le temps - dans la même boîte, ainsi que l'arrivée in extremis d'Alex, chasseur de vampires, secouez le tout et voilà pourquoi. Il ne lui était pas difficile de se faire des amis dans le monde surnaturel, va savoir pourquoi, quand ce sont des humains tout ce qui a de plus banal, sans le moindre lien, tout finissait mal. Cosmo se souvenait du bon vieux temps des années 20. Là il s'était fait de sacrés amis humains. Des mafiosos, mais ça c'était un détail hein. Il se souvenait aussi de celui qui lui avait flanqué une balle entre les deux yeux. Nop. Il avait toujours eu plus de chance avec les amis surnat' ou en lien avec. Qui sait, peut-être que cette fois, il n'allait pas se mettre dans la mouise jusqu'au coup! C'était beau de rêver!

Enfin bref. Marchant dans la direction que lui avait indiquée Alex, le réincarné maudit tenta de se convaincre que tout allait bien se passer. Il n'était jamais à l'aise avec ces trucs. Xander lui avait raconté les grandes lignes, la Tueuse, son sacrifice, et tout, et que cette petite réunion était en sa mémoire. Fallait le comprendre, n'importe qui, ou presque, n'ayant aucun lien avec cette affaire pouvait se sentir de trop. Cosmo n'était pas à l'aise avec la mort en général. Surtout que celle-ci refusait de le prendre à chaque fois qu'il mourrait, et l'obligeait à recommencer sa vie, encore et encore. Qu'est-ce qu'il avait fait pour mériter ça? L'ex sorcier savait qu'il avait fait quelque chose, mais c'était flou dans sa tête. Devant la porte, sans hésiter une seconde, il la poussa pour entrer. Sa tête ne devait revenir à personne donc il s'empressa de s'exclamer, pas timide pour deux ronds :


« Salut! Cosmo. Je suis un ami d'Alex. Il s'en vient. »

C'est après qu'il détailla chaque personne déjà dans la pièce, avec son air nonchalant habituel. La rouquine devait être Willow et la blonde, Anya. Et c'était tout. Les autres, il ne pouvait pas dire. Un type aux cheveux décolorés et une brunette. Ses yeux survolèrent la pièce. Ça c'était bien une boutique de magie. Cosmo sentit une bouffée de stress le prendre aux tripes. Ouais bon, tant qu'il ne touchait à rien, il ne risquait pas de faire des bêtises. Un tantinet voleur, il ne se risquerait JAMAIS à voler un truc magique. Ça finissait toujours en cata multipliée par mille.
Crédit: Cali' in Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je veux, je prends ... et j'obtiendrai un jour ma rédemption !

avatar



▬ Face : Eliza Dushku
▬ Nombre de conneries : 124
▬ Exp : 1688
▬ Date d'inscription : 07/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Sam 22 Juin - 0:44


When she’s gone - Intrigue





❝  feat. Anya, Willow, Kennedy, Spike, Cosmo, Chimen, Alex & Faith. ❞



Appuyée contre un mur, une cigarette entre les lèvres, Faith observait distraitement les alentours. Sunnydale. Ces rues chargées de tant de souffrances, de haine et d’incompréhension. Ces rues empreintes de tant de souvenirs ! … Cela faisait plus d’une semaine qu’elle était descendue du car qui l’avait mené ici, et pourtant elle se demandait encore si elle avait bien fait de venir. Car, il fallait être fou pour oser se repointer à l’endroit même de sa propre déchéance. Revenir dans la ville, où elle avait bien faillit se perdre corps et âme.
Et justement, si l’on écoutait les avis de ceux qui avaient été autrefois ses amis, elle l’était … folle aux derniers degrés. C’était peut-être pour ça d’ailleurs qu’à peine arrivé, Faith avait faillit renoncer. Assaillit par ses souvenirs, par des sentiments contradictoires, elle aurait tant voulut pouvoir tout casser, tout détruire pour se sentir mieux. … Mais, elle avait tenue bon. Elle avait sut, ne pas céder à ses pulsions. Et maintenant, elle n’était plus habitée que par une vague mélancolie.

La Tueuse tira une dernière taffe de nicotine et, mollement, jeta le filtre sur le sol avant de l’écraser de la pointe du pied. Sunnydale. Même s’il fut un temps où elle-aussi s’était battue pour la défendre, ça n’avait jamais été sa ville. Non, ici, c’était le territoire de Buffy. … La sacro-sainte Buffy ! … Oui mais voilà, aujourd’hui, la blonde mangeait les pissenlits par la racine. Et Faith, quelque soit ses sentiments, s’était sentit obligé de venir rendre un dernier hommage à la femme qui fut sa pire ennemie … … et aussi, paradoxalement, sa seule véritable amie. Elle n’avait pas posé de gerbes, ni pleurée. Non, ce n’était pas son genre ! … Elle s’était contentée, tout bêtement, de rester debout devant la stèle et de fixer les mots à jamais gravé dans la pierre, tout en se remémorant les nombreux déboires qu’elle avait eut avec l’autre Tueuse.

Bon, logiquement, après avoir fait sa B.A. et assouvit sa curiosité morbide, la brune avait promis à Angel de rentrer directement à Los Angeles. Histoire de ne pas provoquer de tension supplémentaire au sein du Scooby. Mais voilà, … elle était restée !

Parce qu’après tout, il fallait bien qu’un jour ou l’autre leurs chemins se croisent à nouveau. Surtout maintenant, qu’elle était devenue la seule Tueuse encore en vie.
Parce que si on y réfléchissait bien, sa réapparition ferait inévitablement grincer quelques dents. Alors, autant profiter de son passage en ville pour essayer de crever l’abcès. … Un abcès de taille cosmique ! …

Pourtant, elle avait aussi choisit de ne pas essayer de les revoir dès le soir même. Ça aurait été bien trop simple ! Trop prévisible ! Faith voulait pouvoir garder le peu de contrôle qu’elle avait encore. Elle voulait que ces derniers puissent sentir sa présence planer tout autour d’eux sans pour autant, jamais réussir à l’apercevoir.
Alors, elle s’était rendue à son ancien motel et sans réfléchir, y loua une chambre. Puis, s’immergeant dans ce qui avait été autrefois sa vie, attendit le moment propice pour faire son entrée.
L’Elue savait parfaitement qu’Alex, Willow et les autres étaient au courant de sa venue. Car depuis son retour, Faith avait déjà croisée quelques petits groupes de morts-vivants bien trop sûrs d’eux et, la rumeur sur la présence d’une nouvelle chasseuse se faisait grandissante.

La jeune femme épousseta sa veste rendue légèrement poussiéreuse par le contact avec le mur, sentant au passage la présence rassurante du pieu qu’elle portait à la ceinture, avant de recommencer à marcher. A errer dans les rues sans véritables buts.
Elle pensait qu’elle allait passer, une fois encore, une soirée des plus ennuyeuses lorsque le destin, décida soudainement de mettre une vieille connaissance sur sa route.
Instinctivement, Faith se jeta sur le côté et s’accroupit le long d’une voiture en stationnement. Ne relevant la tête que pour voir un homme blond, tout de noir vêtu, passer devant elle d’un pas las. La Tueuse attendit que ce dernier ait disparu au coin de la rue pour se redresser et, fixa cette direction l’espace d’un instant.

-Spike ! … Ainsi, il est encore vivant c’lui-là ? J’ai toujours crut que B. finirait un jour par lui faire la peau.
Mais plus que la présence du vampire, c’est le regard de ce dernier qui lui avait parut étrange. Il semblait vide, presque … éteint. Et puis, il n’avait même pas sentie sa présence. Ce qui, pour un mort-vivant de son acabit, était une faute monumentale.
Faith serra inconsciemment le poing. Non, décidément, tout ça ne lui disait rien qui vaille.
Peut-être souffrait-il du décès de Buffy. C’était plausible car après tout, ils se connaissaient. Mais, elle savait aussi Spike capable d’être au moins aussi retors qu’elle. Elle savait qu’il pouvait, à tout instant, devenir quelqu’un de très dangereux.
Et c’est pourquoi, elle décida de se lancer à sa poursuite et de le surveiller discrètement.

Tout en pressant le pas pour rattraper son retard, la brune se mit soudain à sourire. Voilà qu’elle s’inquiétait du mal que Spike pouvait faire à de pauvres gens innocents, maintenant. L’espace d’un bref instant, Faith se demanda même ce qu’en aurait pensé Buffy. La compassion, tout ça, … … c’était encore loin d’être un réflexe pour elle. Mais, cela lui faisait plaisir de voir qu’elle était toujours capable d’humanité. … Et ce qui la mettait encore plus en joie, c’était qu’elle avait enfin une chance de passer une soirée qui s’annonçait comme tout, sauf ennuyeuse.

S’aidant de son expérience et de son agilité surnaturelle pour se fondre dans l’ombre, Faith suivit le vampire peroxydé jusqu’à la zone commerciale de Sunnydale. Puis, perplexe, le regarda pénétrer dans ce qui semblait être une boutique de magie.

-Mais qu’est-ce qu’il fout, cet olibrius !
Intriguée par le fait qu’un magasin puisse encore être ouvert à cette heure tardive, la jeune femme avança à pas de loup jusqu’à la vitrine, et jeta un rapide coup d’œil à l’intérieur. Son visage s’illuminant lorsqu’elle découvrit qui se trouvait derrière cette fine épaisseur de verre.
-Intéressant. Très intéressant, même !
L’Elue pouvait fort bien emprunter la porte de service et se planquer dans l’arrière-boutique afin d’écouter, en toute sécurité, ce qu’ils se disaient ; néanmoins elle rejeta très vite cette idée. Faith était une diva ! Il fallait qu’on la voie, qu’on la remarque. Qu’on l’admire !
Et c’est pour ça, qu’elle rentrerait par l’entrée principale, … sourire aux lèvres.

La cloche de la porte d’entrée tinta quand Faith la poussa, attirant du même coup tout les regards dans sa direction.

-Salut, lança-t-elle à la cantonade tout en faisant un petit geste de la main. Je sais parfaitement que vous étiez au courant de ma présence en ville, alors (elle haussa les épaules) … j’ai décidé de vous épargner l’effort de me chercher.
Elle fit quelques pas à l’intérieur de la boutique, survolant de manière très rapide les différents bibelots du magasin avant de s’attarder sur un jeune homme qui lui était parfaitement inconnu.
-Buffy n’est pas encore froide que déjà, vous cherchez des remplaçants ? … Eh bien, vous perdez vraiment pas de temps !
Faith s’approcha ensuite d’une femme brune un peu perdue qui, elle-aussi, lui était étrangère.
-Toi, ma fille, … si tu veux vraiment voir ton prochain anniversaire, je te conseille d’apprendre à courir vite, très vite. Et de quitter cette ville au plus tôt, murmura-t-elle de façon à ce que seule l’intéressée puisse entendre.
Après quoi, elle s’installa d’un bond sur le dessus du comptoir, toujours suivit du regard par la quasi-totalité des occupants de la pièce.

-Ben quoi ? Vous l’avez bien invité, lui, clama la jeune femme tout en montrant Spike d’un mouvement paresseux de la main.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Tueuse de lapins sans aucun complexe

avatar


It must be bunnies!
▬ Face : Emma Caulfield
▬ Nombre de conneries : 1325
▬ Exp : 2316
▬ Date d'inscription : 14/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Dim 21 Juil - 18:24


WHEN SHE’S GONE


Je vis alors la rousse rentrer dans le magasin, qui afficha très vite la mine boudeuse et contrariée qui m’exaspérait tant. Mais que voulez-vous il faut savoir faire des efforts, j’avais appris cela ces deux dernières années, laps de temps depuis lequel je m’étais peu à peu intégré dans la fameuse bande. Willow semblait avoir remarqué l’absence de biscuits à grignoter pendant la soirée et elle n’avait rien dans les mains. Encore une fois je serai celle qui serait blâmé pendant toute la réunion. Pourquoi était-je toujours la sorcière diabolique dans toutes les situations ? De nous tous c’était bien Rosenberg la plus qualifiée pour cela !

Le regard de la magicienne se changea très vite pour faire place à un plus sévère encore. Oups, j’allais en prendre pour mon grade. Qu’elle essaie de m’effrayer, elle verra. Après une remarque des plus sarcastique qui me fit grincer des dents, Willow enchaîna très vite sans que je n’eu le temps de lancer une quelconque contre-attaque. De la boisson ? Parce qu’en plus il fallait que je m’occupe de la nourriture et de la boisson ?! Très vite une soudaine poussée colérique pour lesquelles j’étais connue monta en moi.

Evidemment. Anya fait-ci, Anya fait-ça ! J’ai un boulot moi, et d’autres choses à penser que gaver  vous autres, des espèces de… d’oies masochistes enchaînées au passé ! Je vous accueille déjà dans ma boutique alors que je pourrais vous laisser cloîtrés à l’extérieur ! Sois reconnaissante pour ça pour commencer ! dis-je en une seule et unique respiration. Me calmant je repris. Cela étant dit, je dois avoir des bouteilles d’eau et autres boissons fraîches au sous-sol. Utile pendant ces périodes de grande chaleur.

Après avoir dit cela je restai assise sur ma chaise, me disant que chacun n’aurait qu’à se débrouiller quand ils seraient arrivés. Après tout ce n’était pas comme si j’étais remerciée lors de mes bonnes intentions. D’ailleurs pourquoi devrais-je en avoir pour des personnes qui me soutenaient à peine depuis que Xander m’avait quitté ?
Quand la cloche retentit, je regardai en direction de la porte d’entrée, m’attendant à voir Tara ou autre. Mais la personne que je vis n’avait rien à voir avec cette dernière. Du moins… Pas physiquement si vous voyez ce que je veux dire. Je me retourna alors vers Willow et dit à voix basse en fronçant les sourcils :

C’est qui la bougonneuse ?

Très vite cette dernière vint saluer la rouquine sans que cette dernière n’eut pu lui répondre, et l’inconnue se vint doter d’un prénom : Kennedy. Je ne pus empêcher un petit ricanement amusé et lança :

Je suis Anya. La gérante de la boutique. Si Willow t’estime « très utile » qui suis-je pour juger de cela ?

Bien que je ne connaissais pas le moins du monde l’orientation sexuelle de la potentielle, je laissai alors ce qui m’avait précédemment traversé l’esprit à Willow, histoire de lui rendre ses critiques émises à son arrivée. Entre nous tout était une question de point.

Tara est au courant pour ta nouvelle petite-amie ?

Fière de moi, je laissai s’échapper un long soupir de fierté, puis Spike entra rapidement après cela. Comme à son habitude, le vampire trainait avec lui une bonne bouteille de whisky. Aux vues de cette soirée je n’étais pas contre la partager avec le blond. Le connaissant, il devait être tout aussi embarrassé par cette réunion que moi. Lorsqu’il se servit d’une urne du XVII ème siècle comme cendrier, je lui lançai des éclairs via mon regard mais ne me prononça pas.  Je n’allais pas gâcher mon peu d’énergie restante à me fâcher avec tout le monde. Un certain Cosmo entra par la suite, et lorsqu’il se présenta comme un ami de Xander et précisa que ce dernier ne devrait pas tarder, je ne pus retenir à « Hum ! » qui était le modèle réduit de « Je m’en serai bien passé ! ». D’ailleurs… Depuis quand le charpentier avait-il des amis en-dehors de la bande que je ne connaissais pas? Je regardai donc Spike le temps d’un échange de regard ou chacun avait l’air de penser « Un nouveau coming-out à venir ? ».
Pour finir ces quelques instants, une nouvelle personne fit son apparition. Et pas des moindre. Faith. La célèbre Tueuse rebelle. Je ne pu m’empêcher de la quitter des yeux. Il était dingue de voir qu’elle m’inspirait à la fois crainte et admiration. J’adorai son style autant vestimentaire que sa manière de s’exprimer. Sans parler du fait qu’elle avait déjà remis plusieurs membres de la bande à leur place, de la manière forte ou douce, ce qui n’était pas des plus déplaisants.



__________


I'm just lately Anya not very much to
the world I know,
all these years with nothing to show.
I've boned a troll, I've reeked some wrath
but on the whole I've had no path
I like to bowl I'm good with math
What's the point of loving,
I mean exept for the sweaty part,
what's the point of losing your heart.




Dernière édition par Anya Jenkins le Mar 3 Sep - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


W. LE BISOUNOURS
ROUX SUR PATTES;

avatar



▬ Face : Alycat <3
▬ Nombre de conneries : 351
▬ Exp : 2046
▬ Date d'inscription : 16/11/2012


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Lun 22 Juil - 20:00


Nous étions donc, Anya et moi, toutes griffes dehors, à nous fixer dans le blanc des yeux, en attendant la moindre occasion de nous descendre mutuellement. Oui bon, on s'aime pas trop. Je suppose que vous l'aviez supposé. Toujours est-il que moi je suis civilisée. Quand on me charge d'acheter des croquettes, j'en achète, non mais oh quoi. Et pareil pour la boisson. Non pas que je compare mes invités à des toutous loin de là j'ai de l'estime pour eux, en revanche mon estime pour les anciens démons repentis commençait à baisser. « Oies masochistes enchaînées au passé ?... — Furieuse, je fronçai les sourcils en la fusillant du regard. J'avais envie de lui dire T'es nouvelle dans le groupe tu t'écrases et tu respectes les anciens ma chérie. Quoique anciens, c'était elle la plus vieille dans le fond. Bref au lieu de ça, j'ai soupiré et haussé les épaules nonchalamment en avançant vers la porte d'entrée.

A ce moment précis, la clochette tinta. Intriguée, je stoppai net et me reculai un rien. Ah. C'était Kennedy. La petite potentielle que j'avais recherché la veille. On avait légèrement eu le temps de sympathiser. C'était une gentille fille, courageuse et tout. Je l'avais conviée ce soir parce que je savais qu'elle nous aiderait de bon cœur et gratuitement. _Anya commence à déteindre sur moi huhuhu. Bon sérieusement. Je me retournai vers l'ex démone en entendant la phrase qu'elle me chuchota dans le creux de l'oreille. J'avais envie à la fois de rire et de l'étriper quand elle parla à Kennedy. Je connaissais Anya depuis un bon bout de temps maintenant, je savais comment elle était, elle ne changerait jamais c'était trop tard. Mais bon on s'y fait je vous jure. Enfin quand je dis qu'on s'y fait, je veux dire parfois, parce que souvent on a surtout envie de lui foutre des claques, avec le sourire. Mais on se retient, parce que ça se fait pas et puis parce que c'est tout de même l'ex d'Alex. « Salut Kennedy. Fais pas attention, comment tu vas ? — Dis-je en l'invitant à s'avancer vers nous. Et puis, ... Non pincez-moi ? La réflexion d'Anya fit bouillir mon sang. Je serrai les poings en me retournant vers elle avec colère. Ciel si un regard pouvait tuer, ce serait bien. Hum non j'ai pas dit ça. Mais elle... Elle avait osé sous entendre que... « Tu te prends pour qui ? — Je me retenais là parce que j'avais envie de... La taper. Genre très fort.

A cet instant la douce pensée de ma chérie me traversa l'esprit. L'espace d'une nano seconde je me surpris à sourire. Tara me manquait. Elle me manquait dès que j'allais dans un endroit où elle n'était pas. Bon enfin il fallait que je me reprenne. Ça aurait fait trop plaisir à Anya que je perde le contrôle devant tout le monde. Heureusement pour mon self contrôle et pour la joue d'Anya, Spike fit interruption dans la pièce. Il tombait à point nommé pour une fois. Je ne lui fis pas remarquer qu'il se servait d'une urne très ancienne comme d'un cendrier, après tout on était habitués. Je ne relevai pas non plus sa remarque désobligeante au sujet du recrutement. J'avais envie pourtant de répondre On essaie juste de survivre. Par la suite, un dénommé Cosmo, ami d'Alex débarqua, suivi de peu par Faith. Oh non, manquait plus que ça. « Bonsoir vous tous... Ah. Faith... Quelle surprise. C'est sympa de te voir... Enfin ça l'aurait été si t'avais été invitée. — Je me montrai limite agressive. La mort de Buffy, les réflexions d'Anya, la brutalité d'Alex m'avait changée moi aussi. Puis en plus Tara n'était pas là pour me calmer.


__________

Mûre sauvage —Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison, caché entre les gouttes. Le joueur de pipeau fait danser les serpents. Je serai le napalm qui s'accroche à la peau, Tourne autour de ton âme, c'est moi le torero, qui remue dans la plaie, se serai le couteau


Dernière édition par Willow S. Rosenberg le Mer 14 Aoû - 14:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Potentiellement à croquer

avatar


▬ Face : Iyari Limon
▬ Nombre de conneries : 393
▬ Exp : 1738
▬ Date d'inscription : 07/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Mar 30 Juil - 2:01

Kennedy s'était approchée des deux protagonistes, les mains dan les poches, lorsque la rouquine invitait la brunette à s'avancer vers elle. Elle la salua et se présenta à la gérante de la boutique donc, qui s'appelait Anya. Au moins elle n'était plus une inconnue pour l'Anglaise. D'ailleurs la blonde ne s'opposa pas au fait que Kennedy aide le groupe. Le pouvait-elle au moins, s'opposer à ce qu'avait décidé Willow ? Peu importe...La potentielle répondit à la question de la sorcière, avec un sourire léger sur les lèvres. Après tout les circonstances n'étaient pas joyeuses. Mais elle n'allait pas être triste pour autant. Elle était étrangère à ce qui s'était passée. Elle était là pour aider, mais pouvait tout autant repartir en Grande Bretagne si elle le voulait vraiment....Sauf que elle ne le fera pas. Elle tiendra sa promesse jusqu'au bout.

« ça va aussi bien que ça peut aller dans les circonstances actuelles, avec le décès de votre amie et mon arrivée aux USA... »

Beh oui, que dire de plus ? Elle avait mal dormi dans sa chambre d'hôtel, se demandant ce qui allait l'attendre suite à cette réunion, mais elle se gardait bien d'en parler. Elle n'avait pas l'habitude de faire mention de ses doutes ou de ses peurs, encore moins lorsqu'elle vient de rencontrer des personnes.

Puis ce que sortit Anya eut pour effet de glacer l'atmosphère. Kennedy ne connaissait pas tutelle 'histoire mais elle sentit que la gérante était apparemment allée trop loin, au vu du comportement de la rouquine, qui se retourna vers elle en colère. La potentielle, elle, fut stupéfaite face à ce comportement. Elle ne oyait pas vraiment le regard, mais il ne fallait pas être Einstein pour deviner que les yeux de Willow étaient à ce moment noirs de colère. Sa posture le laissait supposer. Kennedy n'aurait pas aimé être à la place d'Anya. Cependant cette dernière avait permis à la nouvelle arrivée d'apprendre certaines choses. Elle comprit, en entendant le prénom de Tara, que Willow aimait elle aussi les filles, mais que malheureusement elle avait déjà quelqu'un dans sa vie. La brunette râlait intérieurement, se disant qu'elle était arrivée un peu trop tard dans la vie de la sorcière. Cependant, elle n'allait pas se morfondre pour si peu. Après tout elle ne la connaissait que depuis peu et ne savait au fond que de rares choses sur elle. Ça sera plus simple pour elle de passer à autre chose.

*Mais quand même, quel dommage ! Une beauté pareille*

Kennedy se résolut malgré tout à arborer un visage ne montrant pas sa déception. Juste un sourire triste se pointa pendant quelques secondes, en s'adressant au duo :

« Je ne compte pas interférer dans une relation. C'est une chanceuse, en tout cas cette Tara. Je vais  être forcée de poser mon dévolue sur quelqu'un d'autre je crois... »

Et en sortant ces dernières paroles, son regard se posa sur anya quelques secondes avant que les invités suivants ne décident d'arriver.

Il y eut un type blond platine qui fit son entrée. Il prenait clairement ses aises, se servit même d'un article de la boutique en guise de cendrier. Kennedy était quelque peu interloquée par ce comportement.
Mais il parla de recrutement en la désignant du menton.

« Il paraît que je peux aider. Et ça tombe bien parce que c'est un peu la raison première de mon débarquement dans votre pays. Enfin le leur, parce que toi et moi, je crois qu'on vient de la même île, je me trompe, blondinet? »

L'accent était léger, mais la brunette le capta malgré tout...Puis un homme brun fit son entrée. Il s'appelait Cosmo et parla d'un Alex. Sans doute un ami de la petite bande.  Kennedy observa les différentes personnes, essayant de déterminer qu était cet Alex pour eux au vu de leur regard.

Puis une jeune femme entra à son tour dans la boutique. Une personne qui attira apparemment tous les regards. Autant le blond faisait comme chez lui, mais elle, c'était pire. Puis Kennedy eut son prénom grâce à Willow, qui apparemment ne la portait pas dans son cœur. Et en entendant le prénom, elle comprit très vite pourquoi. L'Anglaise avait entendu parler de Faith, du moins elle avait eu vent de sa réputation.
Elle était apparemment loin d'être une enfant de cœur. Mais elle avait quelque chose d’impressionnant, que Kennedy ne pouvait pas définir. Elle avait le chic pour ne pas laisser indifférent, ça c'était certain. Lorsque la potentielle vit la dernière arrivée dans l'établissement, elle entendit lui murmurer quelque chose. Elle lui conseillait de fuir les lieux en courant. La plus jeune fronça les sourcils. Pour qui la prenait-elle ? Elle n'était pas du genre à fuir, et surtout ce n'était pas dans ses plans actuels. Alors dans le même ton, et tout en murmurant elle aussi, elle sortit :

«Merci du conseil, mais j'ai fais une promesse à un défunt de filer un coup de main dans cette ville et je m'y  tiendrai, coûte que coûte... »

Elle soutint son regard jusqu'à ce qu'elle parte s’asseoir sur le comptoir du magasin.
Kennedy attrapa une chaise et s'assit dessus à califourchon, posant négligemment ses avants-bras sur le dossier de la chaise dans un geste qui se voulait décontracté et faisait face à tout le petit monde.

«Du coup en quoi va consister cette réunion? On attend encore beaucoup de monde ?»

Et en posant cette question, elle regarda surtout Willow, comme ça semblait être elle l'organisatrice de tout ça. Ah si seulement...Non il ne fallait pas penser à ça...Penser à autre chose, tout de suite...Passer à autre chose malgré tout n'était pas chose facile.


Dernière édition par Kennedy le Jeu 1 Aoû - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


† Let Me Rest In Peace †

avatar


The big bad is back!
▬ Face : James Marsters
▬ Nombre de conneries : 948
▬ Exp : 2143
▬ Date d'inscription : 16/05/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Mar 30 Juil - 18:46



When she's gone
« Il paraît que je peux aider. Et ça tombe bien parce que c'est un peu la raison première de mon débarquement dans votre pays. Enfin le leur, parce que toi et moi, je crois qu'on vient de la même île, je me trompe, blondinet? »

Elle avait remarqué que j'étais britannique, impressionnant. Son sens aigu de l'observation va nous sauver de la prochaine apocalypse j'en suis certain. Ironie quand tu nous tiens.

« Excellent sens de l'observation Sherlock. Juste un conseil ma jolie, évite de m'appeler blondinet et tout se passera très bien entre nous. Compris ? »

Je ne la lâchais pas du regard, l'observant, essayant de l'analyser. Tout ce que je pouvais dire pour le moment c'est qu'elle en pinçait sérieusement pour la Rouquine et que d'après son attitude ça devait être une femme d'action.

La clochette accrochée à la porte d'entrée retentit, me sortant ainsi de mes pensées. Encore un nouveau visage, génial... Il se désigna comme un ami de Xander. Parce qu'il a des amis en dehors de la bande celui-là ? Tellement improbable. Au moins que... Je jetai un coup d'oeil à Anya, qui visiblement par le regard qu'elle m'adressait, pensé la même chose que moi. Va-t-il enfin avouer ce que je soupçonnais depuis des années ? Mais pas le temps de jubilait sur la possible homosexualité de Xander qu'une nouvelle personne arriva à son tour.

J'ignorais qui s'était, mais tout ce que je pouvais dire c'est que son style ne me laissait pas indifférent, loin de là. Je la détaillai de la tête au pied, elle dégageait une de ses énergies qui forçait mon admiration. Et quelle insolence ! Même un peu trop... Je serrai la mâchoire et les poings quand elle évoqua Buffy. Finalement je ne pense pas qu'on soit très copain elle et moi. Je m'énervais pour un rien c'est vrai, ce n'est pas comme si elle l'avait insulté, quoi que peut être j'en sais rien, mais son ton... Non j'encaissais pas. Qu'est-ce qu'elle voulait dire par : vous l'avez bien invité lui ? On s'est déjà rencontré ? Je m'en serais rappelé quand même. Une beauté fatale comme ça.

Faith... Faith ? C'est bien comme ça que Willow venait de l'appeler ? Je fronçai les sourcils d'incompréhension. « C'est LA Faith ? Celle qui cherchait à vous tuer il n'y a pas si longtemps que ça ? La ; je cite Xander, Tueuse psychopathe-criminelle ? Vous recrutez vraiment n'importe qui. » Je fixais Willow et Anya à tour de rôle. Faut avoir meurtrier sur son C.V maintenant pour rentrer dans le Scooby-Gang ? Et puis comme si on avait besoin d'une nouvelle Tueuse, instable en plus de ça... On pouvait très bien se débrouiller et faire les patrouilles nous-mêmes, avec un vampire et deux puissantes sorcières on a de quoi faire. Bon je ne parle pas de Xander, Anya et Giles qui sont plus des handicaps qu'autre chose, mais on peut bien s'en sortir, inutile de ramasser des personnes sorties de je ne sais où. M'enfin, Willow n'avait rien fait pour la virer donc je fermais mon clapet. Qu'ils ne viennent pas me demander de les sortir du pétrin après.

Je ne pouvais m'empêcher de remarquer à quel point la sorcière était sur les nerfs, certainement à cause d'Anya tel que je la connaissais et l'arrivée de Faith n'a rien fait pour la calmer. Ça sentait l'engueulade très prochainement tout ça... De quoi mettre un peu d'ambiance.

D'un mouvement las je sortie mon paquet de cigarette pour m'en griller une. Rejetant la fumée en direction de mes confrères. La petite brunette m'a devancé pour demander le programme de la soirée. C'est pas que je m'ennuyais, mais j'avais des trucs plus intéressants au programme ce soir. Bon d'accord j'avais rien de prévu.

« Oui, pourquoi tu nous as tous fait venir au juste ? Et personnage d'autre est attendu j'espère. »

Je m'attendais presque à voir Riley, alias Captain America ou encore le Grand Angel débarqué dans la boutique magique. Dire que ses deux-là n'était même pas encore venu depuis la mort de Buffy. Ou peut-être n'était-il pas au courant.


FICHE ET CODES PAR EPISKEY.

__________


You know,
You got a willing slave
And You just love to play the thought
That you might misbehave
But Till you do,
I'm telling you
Stop visiting my grave
Let me rest in peace
[...]
I know I should go
But I follow you like a man possessed
There's a traitor here beneath my breast
And it hurts me more than you've ever guessed
If my heart could beat, it would break my chest
but I can see you're unimpressed
So leave me be and let me rest in peace



Dernière édition par Spike le Sam 31 Aoû - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je veux, je prends ... et j'obtiendrai un jour ma rédemption !

avatar



▬ Face : Eliza Dushku
▬ Nombre de conneries : 124
▬ Exp : 1688
▬ Date d'inscription : 07/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Lun 5 Aoû - 22:08


When she’s gone - Intrigue





❝  feat. Anya, Willow, Kennedy, Spike, Tara & Faith. ❞



Fière de son petit effet, Faith fixa tour à tour chacune des personnes présentes avec un sourire narquois. Découvrant par la même occasion, combien tout cela l’avait manquée.
… Sunnydale. … Le Scooby-gang. … Être entourée de gens qui connaissaient sa nature de Tueuse et qui n’étaient pas tous, des abrutis congénitaux. … Pouvoir parfois s’amuser à leurs dépens et continuer malgré tout, à voir une sorte de respect au fond de leurs regards. … Oui, ça c’était le bon temps !


-... Ah. Faith... Quelle surprise. C'est sympa de te voir... Enfin ça l'aurait été si t'avais été invitée.
La brune, guère étonnée du ton utilisé par la sorcière, pencha légèrement la tête sur le côté et lâcha sur le ton de la plaisanterie.
-Oh, tu sais, Red. … Je passais dans le coin et puis j’me suis dis : « Tiens, si j’allais faire un petit coucou à mes vieux camarades ».
S’il y eut effectivement un temps où les deux femmes auraient put être amies, il avait été vite enterré par la haine, la rage et la souffrance qui avaient autrefois envahie l’âme de la Tueuse. A tel point, qu’aujourd’hui, chaque évocation de son nom était immanquablement suivit, chez « les têtes bien pensantes du Scooby-gang », par des sentiments de méfiance, de colère voire même de peur.
Comme chez Spike, par exemple, qui, sortant de sa pseudo-torpeur, montra non seulement son étonnement de la voir ici mais en profita aussi pour lui jeter son passé à la figure.


-C'est LA Faith ? Celle qui cherchait à vous tuer il n'y a pas si longtemps que ça ? Là ; je cite Xander, Tueuse psychopathe-criminelle ? Vous recrutez vraiment n'importe qui.
L’Elue baissa la tête tout en soufflant de dépit. Dire qu’elle ne s’était pas attendue à ce qu’on lui balance ce genre de reproches serait mentir. … Mais, que cela sorte de la bouche d’un vampire qui, jusqu’à un passé tout récent, massacrait encore les gens à tour de bras. … … Non, franchement, là c’était un peu fort !

La jeune femme sauta du comptoir et fit quelques pas dans la salle. Profitant de l’occasion pour chercher la meilleure façon de répondre, à ce qui pour elle, paraissait comme une évidente provocation. Car elle savait pertinemment, et même si elle n’était pas toujours des plus futées, que le moindre petit mot de travers pouvait très vite déclencher les hostilités. Et malgré tout le mal qu’elle avait bien put penser d’eux autrefois, … elle n’était pas venue chercher la bagarre.
Non, ce soir, et aussi difficile à croire que ça puisse être, elle était venue en amie ! … …

Enfin, si après tout ce temps et ce qu’elle avait bien put leur faire subir, ce mot pouvait encore avoir une quelconque signification.

Malheureusement, avant qu’elle n’ait eut le temps de commencer son petit laïus, la jeune brune inconnue, qui pour la Tueuse était simplement là comme décoration, prit la parole.

-Du coup en quoi va consister cette réunion? On attend encore beaucoup de monde ?
Une demande qui fut très vite surenchérie par Spike qui, malgré l’arrivée de Faith, donnait toujours autant l’impression de s’ennuyer profondément.
-Oui, pourquoi tu nous as tous fait venir au juste ? Et personne d'autre n’est attendu j'espère.
Exaspérée par tout ce qu’elle était en train d’entendre, l’Elue leva les yeux au ciel. … Des moutons. Voilà, ce qu’ils étaient tous ! De bêtes et stupides moutons qui avaient risqués la mort en déambulant dans des rues gorgées de vampires depuis la mort de Buffy et tout ça, … sans même vraiment savoir pourquoi. … Oui, ils n’étaient que de pitoyables moutons !

La brune s’appuya contre un mur et afin d’être certaine d’avoir l’attention de tous, lança d’abord un rire bref.

-Oh, mais connaissant les habitudes de votre petit groupe, c’est sûrement pour un plan du type : « Oh mon Dieu, la méchante Faith est de retour en ville ! Qu’allons-nous faire ? Qu’allons-nous devenir ? … Nous allons tous mourir ! » … …
La Tueuse aurait très bien put s’arrêter là mais, elle se sentit obligée de dire tout ce qu’elle avait sur le cœur. Ce qu’elle aurait voulut commencer à déclamer quand, sans le savoir, le pot de fleurs nommé Kennedy lui avait coupé la parole.
Car les regards haineux à son encontre, ça avait été assez marrant pendant cinq minutes ; mais là, … … ça commençait sérieusement à la saouler.

-Alors, oui, c’est vrai, continua-t-elle tout en écartant légèrement les bras. Je suis un monstre. … Une meurtrière ! … … C’est vrai, je vous aie causé à tous du tort ! (Elle regarda furtivement Kennedy) Enfin, disons … presque.
Faith marcha ensuite de long en large à l’intérieur de la pièce, montrant de façon subtile que la colère commençait tout doucement à la gagner.
-Mais pour l’instant, je suis venue en paix, sans menacer personne. … Et si vous êtes trop con pour vous rappeler que dans cette pièce, je ne suis pas la seule à avoir voulut la mort de B. ! Si vous êtes trop stupide pour ne pas avoir compris que j’essayais de vous tendre la main ! … C’est que je n’aie vraiment plus rien à faire avec vous !
La brune se dirigea vers la porte d’entrée du magasin et l’entrouvrit légèrement, avant de se retourner une ultime fois vers ses « ex-compagnons ».
-Et qui sait, peut-être que nos chemins se recroiseront un jour ?

Elle était parfaitement prêtre à passer cette porte et à ne plus jamais revenir. Se disant que décidément, les amis de Buffy n’étaient restés qu’une bande de gamins voulant jouer aux adultes. Des enfants, perdus sans leur Tueuse adorée !
Toutefois, quelque part tout au fond d’elle-même, Faith avait vraiment envie de rester. Juste histoire de montrer qu’elle n’était peut-être plus tout à fait, la psychopathe d’autrefois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


★ Guide astral ★

avatar


Little green glow
▬ Face : Amber Benson
▬ Nombre de conneries : 119
▬ Exp : 1608
▬ Date d'inscription : 22/07/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Mar 6 Aoû - 15:52


WHEN SHE'S GONE

         
J'avais passé toute la journée à la Faculté des Lettres.
Études comparatives dès mon arrivée. Les analyses de texte s'étaient enchaînées très vite, sans aucun rappel des figures de style. Quant aux articulations thématiques, j'essayais d'attraper les références jetées à la volée par le professeur car je n'avais lu les bouquins qu'en diagonale... Bref, fallait être bien réveillé pour prendre des notes. Dur quand on a passé une bonne partie de la nuit à se faire des papouilles...
S'ensuivaient les rébarbatifs exposés. Chaque étudiant analysait le passage d'une œuvre en resituant le contexte et en argumentant sa thèse en fonction des réflexions abordées avant d'effectuer la biographie de l'auteur. Ce T.D, c'était le tir de pigeons en rafale. Si quelqu'un voulait chercher des noises, il lui suffisait de bombarder de questions l'étudiant. J'étais tombée sur un texte de Faulkner. Le prof en question avait fait son mémoire sur cet auteur. Aïe !
Après la pause-déjeuner, une petite montée de stress pour bien digérer car c'était le cours de théâtre. Je tenais le petit rôle de la servante d'une famille d'aristocrate, victime collatérale d'une misérable vengeresse. « Votre mort manque d'émotivité. Mettez-y plus de tripes, Mlle Maclay. » Heu... Plus de tripes, au sens littéral ou... Bien, Professeur, dans ce cas, je vais essayer de décéder en trois temps : d'abord la giclée de sang avec tous les gémissements qui l'accompagnent, puis les convulsions et le monologue d'adieu pour le final... Ça me faisait bizarre de jouer la mort d'un personnage le jour où on commémorait aussi le sacrifice de Buffy. Mais sur le coup, je n'ai pas pu m'empêcher de rire à la remarque idiote du metteur en scène.
Enfin, rien de mieux qu'un cours sur les formes du cinéma expérimental suivi d'un autre de philo pour vous lobotomiser le cerveau en fin de journée. D'abord, on vous sert à la louche des films qui n'ont de sens qu'après une prise de LSD. Ensuite, on vous triture les méninges sur les différents raisonnements qu'on peut tenir dans la résolution d'un problème abstrait et aux conditions de possibilité toujours théoriques, c'est-à-dire que les solutions apportées seront généralement très peu applicables à la vie des gens particuliers que nous sommes.
Durant ces quatre heures d'amphi, j'essayais de suivre des réflexions esthétiques et rationnelles sans vraiment comprendre tous les tenants et aboutissants de leurs développements. Par certains moments, trop fatiguée pour me concentrer sur la complexité des propos, mes pensées allaient spontanément à Willow. Elles exprimaient mes inquiétudes au sujet de son état psychologique qui se dégradait de jour en jour suite à la perte de sa meilleure amie. Une image calamiteuse me vint à l'esprit : le visage gracile de ma Will vautré sur un lit de corn flakes moisis. Horreur. Faîtes seulement qu'elle ait réussi à fermer les vannes quelques instants pour se nourrir un peu...

Je l'avais quitté ce matin au pied du lit. Cela faisait quelques temps déjà qu'elle n'allait plus en cours. Je la motivais au début à ne pas rester cloîtrée dans sa chambre. Que sortir lui changerait les idées. Le peu de fois qu'elle avait tenté de se rendre à fac', on aurait dit un zombie foulant le sol avec difficulté. De toute façon, il n'y avait jamais assez de mouchoirs pour tenir plus de la matinée. Elle avait besoin de faire un break.
La tête emmitouflée entre les oreillers, seuls ses cheveux humides de transpiration attestaient de sa présence. Sa voix enrayée du réveil me rappela de passer le soir à la Magic Box pour un ultime hommage rendu à Buffy. C'était aussi l'occasion de resserrer les rangs. Elle me l'avait déjà répété la veille ainsi que le jour d'avant. Et tout le reste de la semaine également. Elle avait tout bien préparé  dans sa tête, presque comme une obsession. Il y avait probablement une origine névrotique à cette réunion. Cependant, petit à petit, je voyais mon petit bout de femme redevenir Willow. Elle commençait à sortir la tête de l'eau. Je ne pouvais que l'inciter dans ce sens.

Une fois les cours terminés, je partis à pied en direction de la boutique ésotérique. En  chemin, le soleil se coucha et les lampadaires s'allumèrent. Sunnydale, si éclatante le jour, laissait place la nuit à des ruelles sordides. Je filais droit en m'accrochant fermement à ma bandoulière.
En ces temps plus obscurs que jamais, Buffy me manquait beaucoup. Ce fut seulement lorsqu'elle disparut que je compris à quel point sa seule présence sur la Bouche de l'Enfer calmait les ardeurs des hordes démoniaques, tel un catalyseur. Quand je pensais à elle, je voyais une femme investie d'une force capable de renverser le monde, une force extraordinaire qui la tirait vers le haut. Nous emportant dans son sillage, Buffy nous avait tiré de nos destins ordinaires en nous acceptant comme ses amis. Lorsque je me remémorais sa disparition injuste, une tristesse m'accablait. Non seulement j'avais perdu une amie qui avait sauvé la véritable Tara d'une vie de marionnette qu'on contrôlait à sa guise et qui n'avait alors pas de personnalité, mais j'avais également honte d'être à l'origine du sacrifice de Buffy, ma libératrice. C'est vrai. Si je n'avais pas vendue Dawn à Glory, les choses auraient sans aucun doute tourné autrement. Personne ne me reprochait cet acte de trahison car j'avais perdue la raison à cause de l'appétit dévorant de Glory pour l'esprit humain. Mais je savais au fond de moi que je m'étais mise de moi-même en  position de proie. La stupide marionnette incapable de briser les liens qui la ramenaient toujours à son père et prisonnière des attitudes nuisibles. Je m'étais montrée trop naïve, trop fragile... Cette culpabilité que j'éprouvais vis-à-vis de la mort de Buffy, je n'osais en parler à personne. Même pas à Will. Encore moins à Dawn. Ce serait égoïste par rapport à leur deuil.
Et puis, cette soirée était en l'honneur de Buffy. Pourtant, je devrais bien un jour me faire pardonner pour ce que j'avais commis. Remédier à mes faiblesses seraient déjà une bonne chose. Et si... et si mon père avait raison ? Je n'étais peut-être en rien perfectible ou vertueuse parce qu'il y avait quelque chose de profondément mauvais en moi... Je m'arrêtai un instant, déstabilisée par cette pensée négative. Ma nature de sorcière héréditaire faisait-elle de moi un être plus vulnérable aux forces maléfiques, et finalement, un danger pour mes proches ? Face au doute, je raffermis ma prise sur la corde de mon sac. Mais très vite, je secouai la tête comme pour chasser ces mauvaises idées de mon esprit et je repris ma route.

Plongée dans mes regrets, mes pas m'avaient rapidement amenée à la Magic Box. J'avais eu l'impression de m'être téléportée de la faculté à la boutique comme si j'avais vécu une absence. En réalité, pendant tout ce temps, je ne m'étais qu'un peu plus refermée sur moi-même. Je serais bien incapable de retranscrire toutes mes pensées. La pensée, c'est comme de la lumière. Elle fuse si vite qu'on peine à réaliser tout ce qu'elle a foulé en une fraction de secondes. Je remis mes yeux en face des trous avant d'entrer dans le magasin mais on me devança en ouvrant brutalement la porte de l'intérieur. Je me retrouvai nez à nez avec une brune aux lèvres pulpeuses et à l'air remonté.

« Faith... » déclarai-je, étonnée.

Du peu que j'avais entendu, elle semblait vouloir partir après qu'on ait trouvé son aide un peu trop... insistante. Dès que les choses se compliquent, elle prend la fuite. Je ne savais pas si cette fille avait un bon fond, mais sans aucun doute, elle s'y prenait mal. Elle avait toutes les peines du monde à trouver la bonne distance avec les autres. La dernière fois que je l'avais vue, elle avait interverti son corps avec celui de Buffy et n'avait pas manqué de se moquer de moi et de ma relation avec Willow, sans même me connaître. Je ne pensais pas la revoir de sitôt... Je réajustai d'une main ferme ma longue robe en velours mauve, comme prête à mettre la main à la pâte. Okay, t'en fais pas, Tara. Ça va bien se passer...

« Alors-euh... Comme ça, tu es venue d-dans le but d-de nous prêter main forte... et non pas de nous vouloir du mal... B-bien. Il y a de l'évolution... Heu, je veux dire, c'est très bien... Si tu veux vraiment rendre un dernier hommage à Buffy et en savoir plus sur la suite des opérations, a-alors, je pense que tu peux rester avec nous... » lui glissai-je non sans une pointe d'appréhension.

Comme à mon habitude, j'essayais de tempérer la situation bien qu'avec Faith, il restait toujours quelques ressentiments. Je frôlai la désormais Tueuse officielle pour entrer dans la boutique. En jetant un coup d'œil au comptoir, j'aperçus que Willow était déjà entourée de quelques personnes. Il y en avait que je ne connaissais pas. Je pensais que c'était des connaissances de Buffy. La blondinette avait ce charisme incroyable pour sympathiser avec n'importe qui. Parmi ceux que je connaissais, je notai la présence inattendue de Spike, en plus de celle de Faith... C'est vrai que Spike s'était rapproché du groupe en s'avérant être un allié de poids. Mais, même avec une puce implantée dans son cerveau, il demeurait un Vampire, l'ennemi naturel de la Tueuse. Quant à Faith, outre notre antipathie réciproque, elle était... elle avait été la rivale de Buffy.
Ces deux-là avaient-ils vraiment l'intention d'honorer la mémoire de notre défunte amie ?

« Bonsoir. Pardon pour le retard... » déclarai-je d'un pas léger vers l'assemblée.

Je rejoignis directement ma bien-aimée en lui adressant un doux sourire. Lui passant une main dans le dos, je plongeai mon regard dans le sien. Ses jolis yeux verts habillaient un regard renfrogné.

« Apparemment, les festivités ont déjà bien commencé. Ça va ? Tu tiens le coup ? » lui demandai-je discrètement.


Dernière édition par Tara Maclay le Dim 11 Aoû - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Tirer les ficelles...

avatar


▬ Face : Sans visage.
▬ Nombre de conneries : 2
▬ Exp : 1589
▬ Date d'inscription : 17/06/2013


MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Lun 12 Aoû - 13:46

ET MAINTENANT... MOUREZ!
La réunion avait commencé depuis... Un bon quart d'heure maintenant. Peut-être plus, peut être moins qu'en savions-nous au juste ? De toute façon, même ceux qui y participaient n'avaient aucune idée du nombre de minutes qui s'étaient écoulées entre le moment où la rousse de service avait franchi la porte jusqu'à l'instant où sa petite chérie avait fait irruption dans la boutique, sans que plus personne ne s'y attende. Croyez surtout pas qu'elle était de trop, elle fit le bonheur de Willow. Bref on s'égare je pense.  

Ils parlaient, braillaient, gesticulaient, se tiraient les cheveux, écrasaient leurs cigarettes dans tous les coins de tables, et tout ça pour quoi ? .... Pour rien. Parce que dans deux heures tout au plus, leurs corps seraient aussi froids que celui de leur chère amie défunte. Sexy Buffy, la tueuse canon, qui les avait tous sauvés de... [Ok pendez-moi je m'égare encore. Allez un peu de sérieux... Et encore une fois j'ai manqué d'écrire pondez-moi. Vas-y pends-toi] Rouquine avait à peine pris place sur l'estrade... Non pas l'estrade, y'a pas d'estrade, donc le... Devant tout le monde quoi, et elle s'apprêtait à ouvrir la bouche. Ils ne se doutaient pas que derrière les vitres de la boutiques, alors que les mots commençaient à s'emmêler dans la tête de l'oratrice, des gens les observaient. Enfin... Des gens... Des bêtes... Des choses... Des trucs... Des bidules...

Soudain, l'offensive fut lancée. La porte s'ouvrit brusquement, laissant entrer une demi dizaine de démons. Leurs férocité n'avait d'égal que leur taille. Massifs. Colossales. Avec au bout de leur cou, une tête à bec pointu, qui les apparentait aux rapaces de nos contrées. Le premier à passer le bec par la porte était le plus gros de tous. Il se précipita sur le groupe, ne laissant le temps à aucun de réagir, suivi d'un autre, plus petit Peut être son gosse qui sait. qui, lui, voleta jusqu'au comptoir, en renversant Anya au passage. [ ] Le reste de la horde entama le saccage de la boutique, sous les yeux effarés des témoins de la scène. Enfin... ils n'allaient pas rester témoins inactifs bien longtemps. Quoi vous dites ? Qu'est-ce qu'il se passe ensuite ? ... A eux de me le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


W. LE BISOUNOURS
ROUX SUR PATTES;

avatar



▬ Face : Alycat <3
▬ Nombre de conneries : 351
▬ Exp : 2046
▬ Date d'inscription : 16/11/2012


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Mer 14 Aoû - 14:57


Faith me répondait, et je sentais, derrière le déguisement de sa voix qui se voulait amicale, un reste de rancœur, une envie de salir la mémoire de Buffy. Après tout, Faith et Buffy... Longue histoire. Enfin bref, j'allais faire un effort de sociabilité aujourd'hui. J'allais essayer d'être... Sympa avec Faith. Je souriais de toutes mes dents, mais même si montrais bonne figure, ça ne m'empêchait pas de penser que sa place n'était pas auprès de nous. C'est pourquoi lorsque la tueuse s'engagea sur le chemin de la sortie, je fus tentée de lui tenir la main jusqu'à la porte, histoire qu'elle comprenne bien qu'elle n'était pas la bienvenue. Mais au lieu de ça, je soupirai longuement, et m'approchai d'elle, tout en empoignant son bras et en la tirant vers moi doucement. « C'est bon. Tu peux rester. — Je ne sais pourquoi mes actes sont toujours le miroir inverse de mes pensées. C'est vrai, je pense toujours blanc, et je dis toujours noir. Et là... Mais c'était peut-être aussi parce que j'étais gentille. En tout cas, Faith, même avec tout le ressentiment qui habitait mon coeur à son égard, je ne pouvais pas m'empêcher d'éprouver une sorte de... Pitié pour elle. Elle dont la meilleure amie s'appelle Solitude... Ce soir, je me sentais devenir tolérante.

Faith en voulant ouvrir la porte, l'avait ouverte sur... Quelqu'un... Gahhh... C'était Tara. A nouveau, mon coeur se mit à battre. 5 pulsations par secondes. Je souris une nouvelle fois, comme une petite fille que l'amour de sa vie illumine de sa présence. « C'est pas grave chérie. — Le retard ? D'habitude je ne tolère pas, mais lorsque c'est Tara, tout est toléré vous savez. Elle se rapprocha de moi, caressa mon dos de sa main et avança sa bouche de mon oreille pour me demander si ça allait. Est-ce que je tiens le coup ?... A vrai dire... Je n'en savais rien. Je ne savais pas si j'allais bien, mais ce que je savais, c'est que je devais faire semblant. Je hochai la tête, prenant sa main dans la mienne et déposant un doux baiser dessus. Puis lâchant mon aimée, je me dirigeai vers le comptoir, centre de la pièce, pour prendre la parole. « Tout le monde est là maintenant. Je pense que... Je vais... —

Honnêtement, je détestais ça. Parler devant une assemblée de gens... Parler comme ça... Me montrer. Je suis une fille qui se cache moi, pas une fille qui parle aux autres... Enfin allez, Willow, tu peux le faire. Ouvrant la bouche, je fus interrompue par des bruits de vitres qui se brisent et de porte qui se dévisse violemment. Des... Attendez, quoi ? Des oiseaux ? Et ils étaient plusieurs... Et hostiles... Mon premier réflexe fut de me retourner vers Tara, qui se trouvait la plus proche de la porte à ce moment précis. J'avais peur pour elle, si peur que je me précipitai sur elle, dans l'intention de l'entraîner à l'écart de ces nouveaux ennemis. Je jetai un oeil sur Faith en espérant qu'elle allait confirmer ses dires en mettant à profit sa force herculéenne pour nous sauver la vie. « SPIKE!! — criai-je en entourant Tara de mes bras protecteurs de femme amoureuse. L'un des oiseaux s'approchait dangereusement du groupe, et je n'arrivais pas à me décider à bouger le petit doigt. J'étais... Oui, tétanisée.


__________

Mûre sauvage —Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison, caché entre les gouttes. Le joueur de pipeau fait danser les serpents. Je serai le napalm qui s'accroche à la peau, Tourne autour de ton âme, c'est moi le torero, qui remue dans la plaie, se serai le couteau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


★ Guide astral ★

avatar


Little green glow
▬ Face : Amber Benson
▬ Nombre de conneries : 119
▬ Exp : 1608
▬ Date d'inscription : 22/07/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Ven 23 Aoû - 10:31

HRP:
 


WHEN SHE'S GONE - And now... DIE !


Lorsque je demandai à ma chère et tendre comment elle se sentait, aucun mot ne sortit de sa bouche. Tout ce qu'elle put faire, c'était de me prendre la main. Je le constatai à son sourire peiné et son regard perdu dans le vague : la confusion régnait encore en son esprit. Elle déposa un baiser sur ma main comme pour prendre des forces avant d'intervenir devant toute l'assemblée. À ce moment-là, la seule chose que je pouvais faire, c'était de compatir à sa douleur en lui souriant tendrement et en caressant nos mains jointes avant que celles-ci ne soient séparées. En mon for intérieur, je regrettai de ne pouvoir faire plus, je blâmai mon aide dérisoire, mais je tenais qu'elle sût que j'étais présente si il le fallait.

Je la regardais avec empathie rejoindre le centre de la pièce en direction du groupe. Demeurant dans son dos, je vis la Petite Willow se rassurer en se frottant les mains ou en accrochant ses doigts les uns contre les autres... J'étais comme son ombre bienveillante, celle qui soutient ce corps si frêle mais à la puissance pourtant insoupçonnée. Très vite, ce fut tout le groupe qui regardèrent en ma direction. Alors qu'elle eut à peine commencé son discours, des bris de verre jaillirent dans le magasin, interrompant dès le début son homélie, et des créatures volatiles à taille humaine firent irruption dans le magasin à travers les vitrines. Ils voletèrent en cassant tout sur leur passage. J'étais tout simplement terrorisée par le chaos naissant. La porte, quant à elle, vola en éclats. Depuis l'obscurité de la nuit ambiante, de lourds pas se firent entendre. Ressentant comme une menace imminente, je me retournai alors vers les ténèbres extérieures. Elles amenèrent un être plus costaud que les autres. Il fut obligé de baisser sa tête pour pouvoir rentrer dans la boutique, faisant apparaître son énorme tête de piaf dans un hurlement d'oiseau sanguinaire. Son pelage et son bec affuté comme des ciseaux étaient aussi sombres que ses globes oculaires dans lesquels ne luisait que de la haine. Ce qui semblait être le chef de cette horde démoniaque avança jusqu'au comptoir en bombant ses muscles et en serrant ses poings habillés de veines bleues protubérantes. Apeurée, je reculai instinctivement vers le fond de la boutique. Willow vint aussitôt me protéger en m'enveloppant de ses bras. Je passai spontanément un bras autour de ses hanches pour trouver refuge auprès d'elle. Mon cœur battait à cent mille à l'heure. Je ne savais plus très bien qui de nous deux protégeait l'autre. Will tournait la tête dans tous les sens, en cherchant à l'aide ou à se prémunir du fracas et de la violence. Je compris que c'était elle qui était dans l'état de panique le plus prononcé, l'empêchant de faire front. C'était plutôt rare chez la Sorcière.

Peut-être était-ce à cause de la disparition de Buffy ? Sa mort l'avait terriblement déprimée et avait entamé sa confiance en ses pouvoirs. Quelle sorcière était-elle si elle avait été incapable de sauver sa meilleure amie ? - devait-elle se dire en son âme et conscience. Il était probable que Willow tirait sa force morale dans la détermination qu'avait la Tueuse à accomplir sa mission. Ce qui la faisait avancer, c'était le soutien qu'elle pouvait apporter à Buffy. Et à présent sans elle, peut-être que Willow n'avait plus la motivation nécessaire pour lutter contre les forces occultes. La Sorcière pouvait-elle être encore puissante sans la Tueuse ?

Malheureusement, j'aurais bien voulu qu'elle fasse preuve de ses pouvoirs maintenant car un de ces horribles montres traversa ce qu'il restait de la vitrine pour se jeter sur nous, bec le premier ! Will étant dans l'incapacité de réagir, c'était à moi de prendre des initiatives. Ni une, ni deux, je me retournai vers le rapace prêt à découper nos chairs en lambeaux. De façon intuitive, je lançai une formule de télékinésie. Désolé, Anya...

« Dysanobia ! Socenvaras ! » prononçai-je de manière solennelle.

Conjointement à l'incantation, l'index de ma main droite pointa une étagère remplie de grimoires de sorcellerie et décrivit sèchement une ligne de gauche à droite. L'armoire fut immédiatement nimbée d'un halo au bleu fantomatique qui la poussa dans un sens identique à celui de mon doigt. L'armoire se renversa contre le volatile bipède qui voulait s'en prendre à nous. Désormais, il ressemblait à un oisillon tombé du nid.

« Willow, ressaisis-toi ! » lui adressai-je, inquiète.

Je serrai à nouveau sa main et je la sentis tremblante de peur. Je plongeai mes yeux dans les siens dans l'espoir de la calmer et de retrouver une sorte d'intimité malgré le danger environnant.

« Tu peux le faire, chérie ! Allez, toutes les deux ensemble ! » clamai-je avec vigueur.


Dernière édition par Tara Maclay le Dim 1 Sep - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Potentiellement à croquer

avatar


▬ Face : Iyari Limon
▬ Nombre de conneries : 393
▬ Exp : 1738
▬ Date d'inscription : 07/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Sam 24 Aoû - 0:37

hrp :
Spoiler:
 

« Excellent sens de l'observation Sherlock. Juste un conseil ma jolie, évite de m'appeler blondinet et tout se passera très bien entre nous. Compris ? »

C'est vrai, appeler Spike « blondinet » n'était pas une bonne idée. Les trois quarts du temps, l'appellation ne plaît pas aux personnes visées.. Mais c'était comme ça, Kennedy aimait bien provoquer les gens, dès qu'elle le pouvait. Ce n'était pourtant pas une grosse provocation, dans le cas présent. Les personnes présentes en connaîtront sans doute des plus grandes, venant d'elle.

« Très bien, mais de ton côté, stoppes les « ma jolie. »

Kennedy ne détourna pas le regard lorsque le grand blond la fixa. Elle n'était pas vraiment du genre à baisser son regard à moins qu'elle ne sente un rapport de force beaucoup trop grand. Cela arrivait aussi si elle savait qu'elle avait fait une erreur quelque part. La suite des événements la sortit de son observation.

L'arrivée de Faith mit pas mal d'ambiance ua final, entre le blondinet qui reprochait la présence de cette dernière, et le petit monologue que la brunette sortit pour exprimer son envie d'aider, malgré un certain ressentiment, de mauvais souvenirs. Kennedy observait en silence chaque participants de la réunion pour essayer de comprendre la situation. De toute manière, à ce moment elle n'avait pas à réagir à quoi que ce soit. Ce qui a pu se passer dans le passé n la concernait pas. C'était une affaire entre Faith et les autres. Mais lorsqu'elle vit la tueuse prenre le chemin de la sortie, l'Anglaise se dit que ça sentait pas bon du tout. Si la tueuse restant se faisait la malle, ça allait être la fin des haricots. Heureusement, Willow la retint et lui dit de rester. Au même moment, une demoiselle blonde entra dans la boutique de magie. Et la dernière arrivée avait l'air d'être d'accord avec la rouquine. Donc au final Faith restait ? S'ils voulaient défendre la ville contre le Mal, c'était une bonne chose normalement...

En voyant le rapprochement physique de Willow et de la nouvelle venue, et leur gestuelle, kennedy devina assez vite que la blondinette n'était autre que la fameuse Tara. La brunette tira une de ces têtes, mais elle allait devoir faire avec, une bonne fois pour toute.

« Il y en a qui ont de la chance... »

Cette phrase avait été prononcée plus pour elle que pour les autres. Mais lorsqu'elle vit les filles revenir au centre la boutique, elle se reprit une certaine contenance et était prête à écouter ce qu'allait sortir la sorcière rousse.

Mais des bruits se firent entendre à l'extérieur de la boutique avant que les fenêtres en prirent un coup et que la porte s'ouvrit sur...Une bande piafs à taille humaine ! Ils déferlèrent à l'intérieur de la Magix Box, jouant la carte de la surprise. Les choses allèrent très vite. Kennedy se leva de sa chaise précipitamment lors de l'attaque et ne savait pas trop bien comment il fallait les combattre. C'était un peu de l'inédit pour elle, ces créatures. Mais au final elle n'eut pas trop à réfléchir, parce qu'un des oiseau de malheur s'approcha d'elle très rapidement. Elle s'empara donc de la chaise sur laquelle était assise et le lui lança à la tête de toute ses forces. Le siège assomma assez la bête pour que la brunette ait quelques précieuses secondes pour se jeter sur lui et le planter de sa dague fétiche, qu'elle avait accrochée jusque là à sa ceinture. Puis sans qu'elle s'y attende, un des volatiles se jeta à son tour sur elle et la propulsa contre le meuble le plus près, d'un coup d'aile. Kennedy fit un vol plané et finit avec une douleur dans le dos et assez sonnée. La tête lui tournait et au fond d'elle, elle espérait qu'une de ces bestioles n'allaient pas profiter de son état pour la mette définitivement out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


† Let Me Rest In Peace †

avatar


The big bad is back!
▬ Face : James Marsters
▬ Nombre de conneries : 948
▬ Exp : 2143
▬ Date d'inscription : 16/05/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Sam 31 Aoû - 17:09



When she's gone

« Très bien, mais de ton côté, stoppes les « ma jolie. »

Pour seule réponse je lançai un sourire narquois en sa direction. Cette petite avait du répondant, ça promettait d'être amusant. Elle devrait faire l'affaire en attendant le retour du Charpentier. Elle connait sa peine la pauvre. Faut dire que depuis son départ prématuré, les seules fois où j'assistais à leur meeting, je n'avais plus personne à... Comment dire poliment... Emmerder, voilà. Les sorcières c'étaient à éviter et Anya... Eh bien c'est Anya quoi. Je pense qu'on peut plus faire grand-chose pour elle... Niveau exaspération elle bat les records, alors inutile de lui chercher les poux en plus.

Voilà que Faith fait son speech sur ses nouvelles résolutions, manqué plus que ça. Bientôt elle fera celle qui cherche le chemin de la rédemption. Je l'aurai volontiers accompagné jusqu'à la sortie et pourquoi pas m'échapper pour la même occasion, mais la nouvelle Patronne semblait l'accepter dans le groupe. Occasion manquée. Lorsque Tara fit son entrée dans la boutique, je ne pus m'empêcher de remarquer le visage de la rouquine s'illuminer et celui de Kennedy s'assombrir. Je riais intérieurement. Son béguin était mort dans l'oeuf !

Alors que Willow allait commencer son discours, ENFIN me direz-vous, mon ouïe et mon odorat vampirique détecta quelque chose à l'extérieur de la boutique. Ils ne me laissaient même pas le temps de me concentrer pour les identifier ou d'avertir les autres que déjà ils avaient démoli la porte d'entrée et commençaient à saccager le magasin ! J'en connais une qui va gueuler.

Instinctivement je sautai par-dessus la table pour me mettre au centre de la pièce. J'en avais vu des démons, mais comme ceux-là, jamais. Qu'est-ce que c'était que ses oiseaux/démons ridicules ?! «SPIKE!!» Willow me fit sortir de ma stupeur. N'ayant pas d'autre arme à proximité, je me lança sur le rapace qui venait de se déposer sur le comptoir pieu à la main en réussissant à lui plantant l'arme dans la gorge. Malgré cela il réussit à m'envoyer valser contre la table, qui se brisa sous l'impact, avant de tomber raide mort. Saleté de bête. Heureusement mon sacrifice et la vie de cette pauvre table n'était pas fait en vain, la propriétaire de la boutique n'avait rien de bien grave et chercher déjà un endroit où elle pourrait aller se cacher.

En balayant la salle du regard je vis Kennedy à terre, sonnée, alors qu'un des démons s'approchaient d'elle dans l'unique but de lui faire la peau. Sans réfléchir et désarmé je sautai sur le dos du démon qui faisait bien plus de 2m de haut. Mon impulsivité causera ma perte j'en suis certain. Ce n'est pas le tout de faire du rodéo sur cette bestiole faudrait peut-être trouver un moyen de la tuer. Une seule solution se présenter à moi.

Je me transformai en vampire pour la mordre violemment au cou. Bloody Hell ! Jamais je n'avais bu de sang aussi... répugnant! Je lui pompai deux, trois gorgées de ce liquide infâme avant qu'il ne tombe à genoux, me permettant ainsi de lui briser la nuque. Je recrachai le peu d'hémoglobine encore présente dans ma bouche avant de reprendre mon visage humain et de nettoyer vulgairement d'un revers de main le sang qui continuait de s'écouler.

Je présentai ma main à la brunette afin de l'aider à se relever avant de précipiter vers le coffre où, après le décès de Buffy, le gang avait caché des armes. Très bonne idée je l'admets. « Faith ! » Je lui lançai une des deux épées à la Tueuse de remplacement qui n'allait pas être de trop face à ce petit désagrément de soirée.

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.

__________


You know,
You got a willing slave
And You just love to play the thought
That you might misbehave
But Till you do,
I'm telling you
Stop visiting my grave
Let me rest in peace
[...]
I know I should go
But I follow you like a man possessed
There's a traitor here beneath my breast
And it hurts me more than you've ever guessed
If my heart could beat, it would break my chest
but I can see you're unimpressed
So leave me be and let me rest in peace

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je veux, je prends ... et j'obtiendrai un jour ma rédemption !

avatar



▬ Face : Eliza Dushku
▬ Nombre de conneries : 124
▬ Exp : 1688
▬ Date d'inscription : 07/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Lun 2 Sep - 21:33

HJ :
 





When she’s gone - Intrigue




❝  feat. Anya, Willow, Kennedy, Spike, Tara & Faith. ❞

Prête à retrouver sa vieille compagne - la solitude -, la Tueuse ouvrit la porte de la Magic Box et se retrouva alors face à une masse de cheveux blonds. Surprise, Faith recula instinctivement de quelques pas et se mit aussitôt en position de défense.

… Non, c’est … c’est impossible ! … Pas elle ! Je dois rêver ! ...

La brune sentit une crainte mêlée de colère monter très vite en elle mais, moins d’une seconde plus tard, elle se détendit et soupira légèrement de soulagement. … Ce n’était que Tara ! L’oisillon timide et fragile que Will avait adoptée puis, amenée jusqu’à son lit.
Et dire que l’espace d’un court, très très court instant, elle s’était imaginée que Buffy, fraichement sortie de son tombeau, était venue lui mettre une raclée parce qu’elle avait eut l’audace de s’approcher de ses amis. Non, mais franchement, quelle idée stupide !

- Alors-euh... Comme ça, tu es venue d-dans le but d-de nous prêter main forte... et non pas de nous vouloir du mal... B-bien. Il y a de l'évolution... Heu, je veux dire, c'est très bien... Si tu veux vraiment rendre un dernier hommage à Buffy et en savoir plus sur la suite des opérations, a-alors, je pense que tu peux rester avec nous...
Faith esquissa un léger sourire. Visiblement, la jeune femme était resté la même que dans ses souvenirs. Un pur concentré de gentillesse naviguant autour des membres du Scooby mais qui, semblait ne jamais vraiment réussir à s’y intégrer totalement.
Toutefois, et malgré ce, toujours aussi amusant, léger bégaiement, la Tueuse trouva ce début d’indulgence à son égard, plutôt rafraichissant. Cela faisait bien longtemps que quelqu’un ne s’était pas adressé à elle, comme à un être humain. Et même si elle tiqua légèrement sur le terme de « dernier hommage », elle eut la délicatesse de ne pas le faire remarquer.  

Avec l’accord de Will, l’Elue s’installa donc de nouveau contre le comptoir et attendit patiemment, que la rouquine commence son petit speech. Non pas, qu’elle s’intéressait spécialement à ce que cette dernière avait à dire. Mais, si elle voulait vraiment signer une sorte de trêve avec ce qui restait du groupe de Buffy, il fallait bien consentir à quelques efforts.
Et c’est pourquoi, elle se retint de tout commentaire devant les difficultés qu’avait la sorcière à commencer son discours. Préférant, simplement, se concentrer sur le plaisir qu’il y avait à, de nouveau, faire partie d’un groupe. … Même si son adhésion avait aussi sûrement, un caractère éphémère.

Malheureusement, c’est ce moment de calme retrouvé que sembla choisir un groupe de monstres pour faire irruption dans la boutique. Transformant le capharnaüm organisé d’Anya en un véritable chaos. Vitres, bibelots, livres, … rien ne semblait trouver grâce à leurs yeux. Tout ce qu’ils approchaient, finissait inévitablement en miettes.
S’appuyant sur des réflexes aiguisés par des années d’expérience, Faith avait attrapé son arme dès les premiers bruits de verres brisés. Ses yeux sombres déjà en quête de sa première victime.
Très vite, l’un des nombreux démons-oiseaux s’approcha d’elle et tenta de lui attraper le visage. Mais la Tueuse agrippa son bras et, se servit de l’élan pour le contourner et se placer dans son dos ; puis, sans attendre, planta avec force son pieu au milieu de la nuque de son adversaire. Pas le temps de savourer cette victoire, un autre volatile essayait déjà de lui lacérer la poitrine à coup de bec, obligeant la jeune femme à faire une roulade sur le côté pour l’éviter. Ce qui, par la même occasion, l’empêcha de récupérer son arme, toujours fiché dans le corps de son précédent ennemi. Mais surtout, l’amena en plein milieu de la trajectoire de Kennedy, transformée en missile humain par l’un de ces satanés oiseaux.

Instinctivement, Faith se jeta sur le sol. Laissant simplement sa camarade, lui passer au-dessus de la tête et s’écraser violemment contre l’une des bibliothèques.
-Ouuuh, ça doit faire mal, ajouta-t-elle en la suivant légèrement des yeux.
Une fois remise sur ses pieds, la brune fut malgré tout tentée par l’idée d’aller l’aider mais un autre monstre lui barra le passage. La sachant désarmée, celui-ci croyait peut-être avoir maintenant l’avantage. Toutefois, c’était vraiment mal connaître Faith !
Car au lieu de rester sagement sur la défensive, l’Elue lui sauta dessus tout en souriant. Surpris par cette manœuvre, le rapace resta une seconde sans réagir ; ce qui lui fut fatal. Il avait beau se débattre comme un beau diable, la jeune femme se tenait fermement agrippé à lui à l’aide de sa main gauche. Avant de planter violemment et le plus loin possible, son index et majeur droit dans l’œil du palmipède.
Les mouvements de ce dernier devinrent erratiques et ses cris de douleurs, résonnèrent dans toute la Magic Box. Si ces « camarades » du Scooby devaient être horrifiés devant un tel acte, Faith savait que pour rester en vie lors d’un combat, tout les coups étaient permis. … Même les pires !
Et c’est pourquoi, elle continua à enfoncer ses doigts jusqu’à ce que finalement, presque toute la main y passe.

Lorsque son adversaire passa enfin l’arme à gauche, la Tueuse le laissa mollement tomber sur le sol et se mit en quête d’une nouvelle victime. C’est à ce moment que son regard croisa celui d’une Willow, de toute évidence, terrorisée par tout ce qu’il se passait autour d’elle.
Faith n’en crut alors pas ses yeux. … Cette fille avait suivit Buffy pendant cinq longues années, avait été témoin de nombreux débuts d’apocalypse et pourtant, …  elle était totalement paniquée devant un petit groupe de démons.

Bon sang, Red ! Mais bouge-toi un peu le cul ! … Tu pourrais être aussi forte que B. et moi si tu le voulais ! Qu’est-ce que tu attends pour lâcher cette fille et montrer enfin, ce que tu vaux ?

Cette pensée, toutefois, Faith ne l’exprima pas à haute-voix. Elle se contenta simplement de lui adresser un sourire qui se voulait rassurant. Qui signifiait, que tout allait bien et que ses gêneurs allaient bientôt débarrasser le plancher. Réalisant après coup, qu’avec sa main et une partie de son visage couvert de sang, elle-aussi avait un aspect des plus effrayants.

-Faith !

Légèrement surprise, la Tueuse se tourna dans la direction de la voix et, manqua alors de se prendre une épée en pleine figure. Mais, fort heureusement, la brune avait de très bons réflexes et elle rattrapa l’arme lancé par le vampire, juste à temps.
Un sourire de satisfaction naquit très vite sur ses lèvres tandis qu’elle examinait le tranchant de la lame.
-Spike, mon vieux, tu sais vraiment comment faire plaisir aux dames !
Elle fit quelques moulinets dans le vide pour tester l’équilibre de l’épée.
-C’est exactement ce qu’il me fallait ! …Un joli coupe-chou !

Faith enfonça sa lame dans le ventre du démon le plus proche, qui mourut sur le coup, sans un bruit. Puis, se tourna vers celui qui semblait être le chef et le seul survivant de cette petite troupe. Un démon-oiseau bien plus grand, bien plus costaud que tous ses comparses. Mais qui semblait être aussi, beaucoup plus retors.
Anya, Will. et sa copine hors du coup, il ne restait plus que Spike et Kennedy pour soutenir l’Elue dans cet ultime combat. Faith jeta donc un rapide coup d’œil vers eux avant, de concentrer à nouveau toute son attention sur le monstre.
-Spiky ! … Gamine ! … Alors qu’est-ce qu’on fait ? … On se le prend à trois ? A deux ? … Ou, est-ce qu’il faut que je m’en occupe toute seule ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Tueuse de lapins sans aucun complexe

avatar


It must be bunnies!
▬ Face : Emma Caulfield
▬ Nombre de conneries : 1325
▬ Exp : 2316
▬ Date d'inscription : 14/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Lun 2 Sep - 22:05




When she’s gone”



ft. Le Scooby-Gang
A peine Willow était-elle arrivée que nous étions déjà en train de nous chamailler. Ainsi est notre relation depuis que nous avons fait connaissance, ainsi le restera-t-elle pour toujours. Je ne sais pas ce qu’elle elle en pense, mais moi j’ai toujours trouvé ça marrant de lui envoyer des piques. Après tout nous ne serons jamais les meilleures amies du monde et puis… Il faut bien un peu d’animation dans ce groupe de larves déprimées. Je me suis toujours vu comme la personne la plus franche, directe, et la plus dynamique du groupe. Sans moi ils seraient tous en train de se pleurer sur les épaules des uns des autres. Un peu de colère ça ne fait pas de mal. Et je suis très douée pour leur en procurer. Que voulez-vous. Chacun ses plaisirs malsains ! J’optai pour ne pas riposter aux réactions disproportionnées de la rousse et me tût. Qu’y avait-il de mal à la taquiner sur son orientation sexuelle ? J’aime l’argent, on me le dit, ça ne me dérange pas. J’en suis sûr. Et puis… A notre époque qui est-ce que cela pouvait bien encore choquer ? En dehors des français bien sûr. Rien de pire qu’eux. En dehors des vieux. Quoique. Les uns comme les autres s’équivalent. Où je fus étonnée, fut le moment où Kennedy laissa clairement sous-entendre que Willow lui plaisait, et que donc elle et la rouquine partageaient un goût en commun. Les demoiselles. Décidément la sorcière faisait un recrutement bien axé, remarque pour laquelle il fallut que je me pince les lèvres pour m’empêcher de la lancer. Quand la nouvelle me regarda étrangement après avoir compris que la nouvelle chef du groupe avait déjà un amour dans sa vie, je me senti mal à l’aise et baissa les yeux. Quelques secondes après une nouvelle personne arriva dans la boutique à mon plus grand soulagement.
Affalée sur ma chaise, je ne suivis pas grand choses des minutes qui suivirent. Mes pensées vagabondant sur tout et rien. Peut-être devrais-je m’acheter un chiot ? C’est mignon et beaucoup plus fidèle que les hommes. Peut-être une de ces espèces toute bizarres, avec les yeux qui ressortent de leur orbite. Lorsque Spike et Faith fut arrivés, ils furent suivit d’une autre jeune fille. Tara. La petite amie de Willow. Je sorti alors de mes pensées, et regarda la scène avec attention. Enfin quelque chose d’intéressant ! Comme c’était amusement de voir la face jalouse et désireuse de Kennedy, alors que les deux amantes se tripotaient comme si elles étaient dans une chambre d’hôtel. Bon ok, cela me faisait un tantinet mal au cœur pour elle, mais après tout quand amuse de son malheur, autant s’amuser de celui des autres ! Alors que je m’apprêtais à approfondir cette pensée fortement philosophique, un brouahaha immense se fit entendre. Des bruits de verres explosèrent au sol, et la porte fut à deux doigts de faire un vol plané de plusieurs mètres.

- Oh non pas encore… Pitié…

A la vue du premier bouledogue, immense et laid, je grimaçai. Quand celui-ci s’approcha de la table où j’étais assise, je me précipitai vers le fond opposé de la boutique pour me protéger, mais j’eu le malheur de croiser le démon suivant qui me bouscula d’une telle force que je tombai quelques mètres plus loin, me cognant la tête contre un mur. Maudissant ces maudites bêtes qui faisaient toujours de moi leur victime peu importe leur identité, je me mis à quatre pattes avec peine et parti me planquer derrière la dernière étagère de la boutique qui était plongée dans l’obscurité. Contrairement aux autres je n’avais aucune facilité au combat. Pas de pouvoirs magiques, ni de super force. En parlant de cela, je fus très étonnée de voir Kennedy se débrouiller aussi bien au combat, même si Spike dût lui prêter main forte à un moment donné.
Discrètement je saisis un livre concernant les espèces démoniaques et le feuilleta à vive allure. Avant d’avoir pu atteindre ne serait-ce qu’un quart de l’ouvrage, j’entendis quelqu’un se racler bruyamment la gorge. Je levai les yeux et vit un des monstres appuyé contre l’étagère, me fixant avec un rictus des plus malsains.

- Oh crap…, murmurai-je.

Je me roulai de toutes mes forces au sol, ne lâchant pas le bouquin et en esquivant un coup de pied du démon, tout en poussant un petit cri aigu. Je me mis à courir pour m’approcher de Willow et de Tara, totalement prise de panique. Je voyais sous mes yeux ma boutique se faire entièrement détruire pour la énième fois. C’en était assez ! Je regardai Willow et, la voyant complètement tétanisée, fronça les sourcils. Ne prenant aucune attention à sa chère et tendre à côté d’elle je lui criai :

- Willow fait quelque chose ! Fais nous un de tes abracadabra !

Voyant que celle-ci ne se bougeait pas, je laissai échapper un long soupir et lança un regard à Faith et Spike qui se battait comme des chiffonniers pour empêcher les êtres démoniaques de nous approcher. A grande peine. Ces derniers semblaient avoir étonnamment énormément de ressources. Me re-focalisant sur la rouquine, je repris.

- Bon. Si tu ne veux pas bouger le petit doigt aide-moi au moins à trouver quelles sont ces bestioles ! Elles doivent bien avoir un point faible ! Et à voir la gueule du Boss je n’ai pas envie de m’attarder à le trouver !

Après tout, vu l’ampleur du chef de la troupe, rien ne pouvait prouver qu’il serait aussi « simple » à tuer que ses sous-fifres. Je tournai alors les pages à vive allure, me demandant si la rouquine allait un jour ou l’autre se dépêcher à bouger son train arrière. Relevant les yeux du bouquin pendant un court instant, je remarquai que Faith était prête à s’attaquer au « Boss », la Tueuse lançant une réplique à Spike et Kennedy quant à la manière dont ils l’achèveraient. C’était le moment ou jamais de trouver quelque chose pour leur prêter main forte. Au cas contraire, ils devraient se débrouiller, au risque de se prendre une bonne raclée. Le point positif était qu’il ne restait pas, ou peu, de moutons. Tous semblaient avoir été décapités, avoir reçu un coup d’épée, ou la nuque brisée en mille morceaux. Un véritable désastre. Qui sait qui allait devoir encore tous nettoyer ? Moi !

__________


I'm just lately Anya not very much to
the world I know,
all these years with nothing to show.
I've boned a troll, I've reeked some wrath
but on the whole I've had no path
I like to bowl I'm good with math
What's the point of loving,
I mean exept for the sweaty part,
what's the point of losing your heart.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


W. LE BISOUNOURS
ROUX SUR PATTES;

avatar



▬ Face : Alycat <3
▬ Nombre de conneries : 351
▬ Exp : 2046
▬ Date d'inscription : 16/11/2012


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Mar 3 Sep - 11:16



Je voyais ce qui se passait et je ne bougeais pas. Pourquoi je ne bougeais pas ? Je n'avais de cesse de porter mon regard sur Tara, je ne voulais pas lui lâcher la main, juste hors de question. Mais mes amis... Enfin mes amis + Faith, je ne voulais pas non plus les abandonner. Lorsque Kennedy fit un vol plané à travers la boutique, passant au-dessus de nos têtes et de celle de Faith, je sentis qu'il fallait que j'agisse. ENFIN. Spike avait planté ses crocs dans la chair d'un des démons entre temps. Je fronçai les sourcils en voyant Anya se prendre un coup d'aile dans le ventre qui l'envoya valser un peu plus loin. Oui parce que même si entre nous, c'est pas Lala on s'offre de l'amour en se donnant des fleurs, je n'allais pas me permettre de sourire en la voyant valdinguer. Après tout, elle s'était peut-être fait mal. Kennedy aussi. Faith et Spike j'étais un peu moins inquiète pour eux. Je savais qu'ils étaient plus forts que les autres.

Ce ne fut pourtant qu'en voyant Anya ramper jusqu'à moi pour me demander de l'aide que je tiltai. Sans pour autant lâcher la main de ma belle, je me penchai sur l'ouvrage que la démone blonde avait entre les doigts et je regardai avec elle. Voyons... Quel genre de démon ça pouvait être.
    ▬  Je crois qu'il faut regarder dans le...
Et pile à cet instant où je commençais ma phrase, un des oiseaux rescapés vola en trombe jusqu'à nous et m'attrapa les cheveux de son bec. Je fis des moulinets avec mes petits bras pour le faire lâcher prise.
    ▬ Heeeeey! Sale bête! Lâche-moi lâche moi!
Avec fureur je lançai un sortilège qui visait à le repousser. Il me lâcha et partit s'écraser contre une vitrine en faisant au passage exploser quelques bocaux sous l'oeil d'Anya que j'imaginais effaré. Hey mais... Il m'a abîmé les cheveux... Grognant à moitié, je me relevai et avançai mes deux mains paumes ouvertes vers le centre de la pièce, tout en murmurant des formules en latin. Sauf que... Rien ne se passa. Je ne compris pas. J'avais pourtant tout bien récité. Après avoir émis un looooong soupir d'énervement, je recommençai mon sortilège. Mais encore une fois, échec cuisant. Mince alors... Mes yeux se plissèrent et instinctivement, je me retournai vers Tara qui me regardait faire sans réussir. J'avais un peu honte de rater ce que j'entreprenais devant elle. Devant elle, je m'efforçais toujours d'être la meilleure, tout du moins, de paraitre la meilleure... Je voulais qu'elle voit le meilleur de moi, toujours, toujours. Mais ce soir, je n'arrivais pas à grand chose et ça me désolait grandement. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine quand je vis le 'Boss' comme semblait l'appeler Anya, s'approcher de ma femme de son lourd pas. Celui-là avait plus de mal à voler que les autres on aurait dit. Il était aussi plus grand... Et plus... Plus coriace visiblement. Sans beaucoup réfléchir, j'attrapai le bras de ma douce et celui de ma .... Douce Anya également, et je les attirai derrière moi pour les protéger. Spike et Faith combattaient de leur côté le reste des démons, et Kennedy avait du mal à se mouvoir après avoir volé elle aussi à travers toute la boutique. Je jetai un regard désespéré à Faith, puis à Spike, puis à Kennedy qui commençait tout juste à se redresser péniblement.
    ▬ Tara... Ma puce, donne moi ta main, on va essayer de le retenir le temps que Spike ou Faith en finissent avec le reste de la horde, d'accord ?
Et en tremblant un rien, je tendis ma main à mon amour en essayant de lui sourire de façon rassurante. En jetant un dernier regard à Anya qui regardait effrayée les démons mettre à sac la boutique, je laissai un énième soupire s'échapper de ma bouche.
    ▬ Donne moi ta main.
Répétai-je à Tara d'une voix toute douce qui se voulait réconfortante. En fait, c'était surtout moi que je cherchais à réconforter, parce qu'au fond je savais que Tara avait moins peur que moi. Je ne savais pas pourquoi, mais depuis que Buffy nous avait quittés, j'avais peur pour un rien, ce qui est ... Stupide. Mais c'était comme ça, je ne pouvais pas faire grand chose. Je pense que le temps me fera redevenir celle que j'étais, en tout cas... J'espère. Je ne voudrais pas devenir inutile au Scooby Gang.



__________

Mûre sauvage —Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison, caché entre les gouttes. Le joueur de pipeau fait danser les serpents. Je serai le napalm qui s'accroche à la peau, Tourne autour de ton âme, c'est moi le torero, qui remue dans la plaie, se serai le couteau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Potentiellement à croquer

avatar


▬ Face : Iyari Limon
▬ Nombre de conneries : 393
▬ Exp : 1738
▬ Date d'inscription : 07/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Sam 7 Sep - 1:15

Se battre avec des pouvoirs de tueuse, bah c'est pratique. On a de plus grandes aptitudes au combat, et on supportait mieux la douleur en cas de choc. Oh et on se rétablit plus rapidement. Sauf que là Kennedy n'était pas une tueuse. Juste une possible remplaçante si la tueuse présente, à savoir Faith, venait à décéder. Une simple humaine. Et la plus jeune de la pièce avait mal à ce moment là. Faut dire que faire un vol plané à la manière de Superman et se prendre en plein dans le dos une étagère n'était pas la chose la plus agréable qui soit. La brunette eut besoin de quelques secondes pour se reconnecter avec la réalité. Elle ferma les yeux plusieurs fois pour se remettre les idées en place. Tout autour d'elle, elle entendit les bruits de castagne . Ces volatiles de malheur allaient leur pourrir l'existence toute la soirée ! Serrant les dents, la demoiselle regarda autour d'elle et tomba sur...un vampire blond en train de mordre le gros oiseau qui s'était attaqué à elle...Non en fait c'était Spike. Mais commet était-ce possible ? Comment un vampire pouvait les aider ? Dans sa tête vampire=Mal, ennemi à abattre. Du moins c'est ce qu'on lui a appris. Alors lorsque le blondinet s’approcha d'elle, avec son visage non vampirique, Kennedy eut d'abord un mouvement de recul soudain, faisant ressentir la douleur dans son dos. Grognant de douleur, la brunette observa les autres personnes puis regarda de nouveau son interlocuteur et au final son sauveur qui lui tendait sa main pour l'aider à se relever. S'il était si dangereux pour eux, peut être que les autres ne l'auraient pas invité et surtout peut être aurait t il déjà tenté de les mordre. Mais apparemment il était leur allié, donc Kennedy devait se faire à cette idée. Elle inspira un bon coup et accepta l'aide du vampire, en s'emparant de sa main pour réussir à se relever doucement, comme elle le pouvait.

« Merci...Mais faudra que tu m'expliques pourquoi tu embrasse la cause du groupe, que je comprenne.... »

Après tout c'était pas tous les jours qu'on voyait un vampire faire de bonnes actions, sauver des gens et surtout être ami avec des gens qui sont supposés le tuer...
Alors que Faith continuait à se battre face à un de ces ennemis-oiseau, Spike ouvrit un coffre contenant tout plein d'arme. Il lança une épée à la tueuse pour qu'elle puisse terrasser son piaf. Mais rien n'était encore terminé. Il allait rester LE gros, très gros démon oiseau.
Kennedy ne se sentait pas de partir affronter la bestiole de plein fouet, comme elle a pu le faire avant avec sa première créature. Ou bien ça sera en dernier recours, si ses nouveaux partenaires se trouvaient en mauvaise posture. Evitant les gestes brusques, la brunette fouilla le coffre et trouva rapidement l'arme parfaite pour ne pas aller au front tout de suite mais aider quand même  en blessant sa future cible : l’arbalète. Elle prépara les carreaux rapidement et fut fin prête. Elle rejoignit Spike et Faith. Cette dernière demanda l'avis des deux autres.

-Spiky ! … Gamine ! … Alors qu’est-ce qu’on fait ? … On se le prend à trois ? A deux ? … Ou, est-ce qu’il faut que je m’en occupe toute seule ? 


Kennedy grimaça un peu lorsqu'elle entendit l’appellation «  gamine ». Elle tenta de modifier ce point.

« Kennedy, je m'appelle Kennedy...Et je préfère rester un peu en arrière si vous n'y voyez pas d'inconvénients. J'interviendrai au plus près de l'ennemi si si ça peut vous sauver...Mais il vaut mieux que je blesse à distance. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


★ Guide astral ★

avatar


Little green glow
▬ Face : Amber Benson
▬ Nombre de conneries : 119
▬ Exp : 1608
▬ Date d'inscription : 22/07/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Sam 14 Sep - 13:00

Spoiler:
 




WHEN SHE'S GONE - Both together



Outre le saccage de la boutique, plusieurs corps jonchaient déjà le sol et ils n'étaient pas des nôtres. Nous avions également pris des coups, mais le Scooby-gang tenait bon ! Chacun à notre manière, nous avions réagi au chaos naissant. Faith et Spike s'étaient jetés dans la bataille en n'écoutant que leur instinct de combattant. À eux deux, ils vainquirent une bonne partie des adversaires. Cependant, même la petite nouvelle avait réussi à en allonger un. Pendant que je m'étais occupée d'un des hommoiseaux, Anya était venue nous rejoindre, moi et Willow, avec un grimoire de magie entre les mains.
Dans nos manœuvres individuelles, nous avions mis en déroute l'escouade démoniaque. Il n'en restait apparemment plus qu'un seul : le Boss. Après avoir pulvérisé une table à l'aide de bras aussi gros que des marteaux-piqueurs, il réalisa dans sa fureur le massacre de ses subalternes. D'abord plongé dans une incompréhension grotesque, il s'égosilla ensuite dans des mouvements de tête frénétiques et sous le coup de la rage, se rua rapidement vers les personnes les plus proches de lui, tout simplement : Anya, Willow et moi.

Bien que le danger se fît plus menaçant, je vis Willow chercher à nous protéger, Anya et moi. C'était tout elle, ça. Elle plaçait les intérêts des autres avant les siens. Je l'aperçus braver sa peur. Elle avait remué ses lèvres un temps tout en fronçant des sourcils. Puis, une pointe de détermination naquit dans son regard qui fixait le gros balourd. Cela faisait longtemps que je n'en avais pas vu en elle. Comme si elle était happée par la tournure que prenaient les évènements, elle me demanda de lui serrer la main avant de se retourner vers moi, un sourire aux lèvres. Bien sûr, c'était un sourire mêlé de peur, mais je percevais dans ses yeux une confiance renaissante. Peut-être ne le savait-elle pas encore, car je la voyais continuer à se battre avec ses doutes, mais au fond d'elle, quelque chose se réanima quand elle eut ce long soupir avant de réitérer sa demande.

Ce soupir, je ne le connaissais que trop bien. C'était celui qui plongeait dans la concentration préalable à toute magie. Naturellement, je rendis le sourire que Willow s'efforçait de m'adresser. Sans m'en rendre compte, mon regard scrutait déjà ses yeux lorsque les doigts de ma main se glissèrent entre les siens. J'émis à mon tour une longue expiration. Puis une autre, et une autre...
La principale difficulté de la pratique magique résidait dans sa dimension multitâches. Il s'agissait d'abord de trouver un calme mental afin de mobiliser son énergie. Je m'efforçais de respirer profondément en gonflant à bloc ma poitrine durant l'inspiration et en creusant mon ventre durant l'expiration. C'était généralement suffisant pour se détendre dans un endroit paisible.
Mais dans toute cette cohue, trouver de quoi focaliser son attention était souvent nécessaire. L'intimité que Willow et moi essayions de maintenir par l'échange visuel et affectif aidait beaucoup. C'était comme si nous étions dans notre bulle, rien qu'à nous.
Je sentis alors une chaleur naître dans mon ventre. Instantanément, elle se propagea le long de ma colonne vertébrale tel un souffle chaud. Mentalement, je me sentais confiante. Je n'étais intimement plus seule. Je me sentais profondément liée au monde. C'est cela sentir l'énergie. C'est se sentir vivant car on fait alors partie du grand Tout. Sous l'effet de la connexion, mon sourire s'élargit, mes yeux plissèrent, mon cœur s'attendrit. J'affichai à présent une expression guimauve et je pouvais observer l'aura émeraude de Willow scintiller légèrement autour de son corps. Un sentiment euphorisant se déclencha auquel il est difficile de résister. Dans ces moments-là, j'ai ardemment envie de l'embrasser.
Cependant, dans le cas présent, il fallait lancer un sort. Cela consistait après avoir perçu son énergie à la projeter par visualisation. En clair, il faut imaginer le résultat du sort et croire de toutes ses forces à sa réalisation. Ce qu'on se représente mentalement dépend nécessairement du sort que l'on souhaite jeter. Et un sort est toujours relatif à une incantation. Il faut donc visualiser le sortilège tout en maintenant son énergie disponible et en récitant à un certain rythme la formule magique. C'est tout cela à la fois, lancer un sort. Plus on est capable de mobiliser d'énergie, plus on peut lancer des sorts puissants. À plusieurs, on rassemble d'avantage d'énergie et on se partage aussi le travail. En magie, l'union fait la force.
Et moi, avec Willow, je me sentais invulnérable. Une nouvelle vague de chaleur se diffusa en moi à partir de nos mains jointes : c'était l'énergie de Willow qui s'unissait à la mienne. Mon aura bleutée se mélangea à la sienne, puis je percevais à présent que nos corps scintillèrent d'une lumière opalescente. Nous avions à présent assez d'énergie pour jeter un sort conséquent.
Pendant que Willow s'occupait de maintenir la connexion, le grimoire d'Anya lévita rapidement jusqu'à moi. Il s'ouvrit avec violence et fit défiler ses pages avant de s'arrêter sur une entité précise. Prise par l'urgence, je clamais haut et fort mon vœu à l'endroit de la puissance supérieure.


« Ô Enora, vierge de la forêt, nous prions ta miséricorde,
Recueille dans ton éden des âmes éplorées par le deuil,
Que tes fleurs honorent notre amie dans son cercueil
et plongent le corbeau qui trouble son salut dans le remord »


À l'issue de l'incantation, un petit vortex s'ouvrit au-dessus de nos têtes, projetant sur nos visages une lumière diaphane. C'est comme une sorte de sacrement des puissances supérieures qui acceptent notre souhait. On matérialise alors le sort en expulsant littéralement l'énergie hors de nous. À partir de là, tout allait très vite. De grandes ronces éventrèrent le sol de la boutique. Elles plantèrent rapidement leurs épines autour des jambes du Boss. Celles-ci ployèrent sous l'effet de la pression, amenant le colosse à poser les deux genoux à terre. J'en fis de même. Je sentais mon énergie me quitter brusquement durant la réalisation du sortilège. Dans cette situation de recueillement forcé, l'énorme corbac hurla sa colère. Quant à moi, je soufflai de fatigue. Le long des lianes acérées naquirent des rosaces. Leurs grands pétales avaient éclos en un parterre de fleurs blanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je veux, je prends ... et j'obtiendrai un jour ma rédemption !

avatar



▬ Face : Eliza Dushku
▬ Nombre de conneries : 124
▬ Exp : 1688
▬ Date d'inscription : 07/06/2013


Still alive.
† VOS ANECDOTES:

MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   Sam 28 Sep - 17:56




When she’s gone - Intrigue




❝  feat. Anya, Willow, Kennedy, Spike, Tara & Faith. ❞

Même armée d’une épée, Faith ne prit pas le risque de lui voler dans les plumes. Car, au vu des muscles puissants qui roulaient sous sa peau, son adversaire semblait parfaitement apte à arracher la tête du premier imbécile qui aurait été assez stupide pour l’approcher. Et, n’ayant pas spécialement envie de tester la validité de cette théorie, la Tueuse resta prudemment hors de portée de son bec et de ses griffes. Se contentant, pour le moment, de faire des moulinets avec son arme tout en faisant régulièrement quelques pas vers la droite puis la gauche.

Son attitude et le sourire espiègle qu’elle affichait, pouvait donner l’impression qu’elle prenait ce combat à la légère. Que tout ça, n’était qu’amusement pour elle. … Et, c’était en partie vrai ! Pour Faith, tout affrontement n’était qu’une occasion de plus de faire un pied de nez à la mort. Une opportunité de pouvoir enfin décharger un peu de cette haine, de cette rage qui lui enserrait le cœur. Une façon de se prouver, qu’elle était toujours bel et bien vivante.
Toutefois, ce soir, il y avait plus important que son propre plaisir. Il y avait une salle pleine de personnes à aider, à protéger ! Mais surtout, … là, face à elle, … se trouvait une occasion rêvée de regagner les grâces du Scooby-gang.

Faith ignorait tout des raisons qui avaient poussés ce monstre bodybuildé à venir ici accompagné de ses petits camarades. Et pour dire vrai, s’en moquait complètement. Non, car au fond, tout ce qui l’intéressait vraiment en cet instant, c’était de prouver – non, plutôt de « montrer » – à tous qu’elle pouvait être utile. Voire même, qu’elle leur était indispensable.

La Tueuse jeta un rapide coup d’œil sur ses partenaires d’un soir.
Spike avait toute sa confiance lorsqu’il s’agissait de trucider les gens. Elle le savait assez retors et fort pour se sortir de toutes situations délicates.
Cependant, elle était loin d’avoir la même opinion pour ce qui concernait les possibilités de la petite nouvelle. Car après tout, et quelque soit la profondeur de son entrainement, cette dernière ne restait-elle pas une simple humaine ?  … Et pour être parfaitement franc, Faith regrettait déjà de lui avoir proposée de venir rétamer ce démon en sa compagnie. Non pas qu’elle s’inquiétait de ce qui pouvait lui arriver mais, elle avait compris que cette « gamine » était une amie de Willow. Et que s’il lui arrivait quelque chose, elle pourrait sûrement dire adieu à ses chances d’intégration.

-Kennedy, je m'appelle Kennedy...Et je préfère rester un peu en arrière si vous n'y voyez pas d'inconvénients. J'interviendrai au plus près de l'ennemi si ça peut vous sauver...Mais il vaut mieux que je blesse à distance.

La brune concentra son attention sur la jeune femme, remarquant son arbalète.
Téméraire mais elle sait où est sa place. … Hummm, peut-être qu’au bout du compte, on arrivera à en faire quelque chose !
Faith ria ensuite brièvement, avant de faire un léger bond arrière pour éviter de se faire happer par le colosse.
-C’est pas mal, petite ! … Mais tu vois, il te reste encore quelques trucs à apprendre. Alors, écoute-bien ! … Elle donna avec son épée, un coup d’estoc dans le vide afin de forcer leur adversaire à se maintenir toujours à distance. … Leçon n°1 : Si tu veux vraiment avoir la classe, … d’abord, tu tue le grand méchant de manière spectaculaire et seulement après, tu donnes ton prénom.
La jeune femme accentua sa prise sur le pommeau de son arme, se préparant à rappeler à tous ce que « Tueuse » voulait dire, quand elle entendit soudain une voix puissante tonner à l’intérieur de la boutique.
Intriguée, Faith se tourna alors légèrement dans cette direction …
-Bon sang, qu’est-ce qu’y se passe encore !
… et découvrit avec stupeur, qu’il s’agissait de Tara. Pas le temps de dire ou faire autre chose, un tourbillon d’énergie surnaturelle enveloppait déjà la sorcière blonde.

A la fois tétanisée et admirative devant un tel déploiement de puissance magique, l’Elue ne put s’empêcher de contempler la scène, les yeux ronds. Et elle était loin d’être la seule, puisque le monstre, lui-aussi, s’était mis à fixer Tara avec angoisse.
Puis, tout s’enchaina ensuite très vite. Pulvérisant le plancher, des plantes surgirent et s’enroulèrent autour du corps du démon-oiseau. Leurs épines se plantant profondément dans sa chair et le forcèrent tout d’abord à se courber puis, à poser les genoux à terre. Faith n’en revenait pas, … comment une fille aussi calme et effacée pouvait se révéler être aussi puissante !

C’est incroyable ! … Je la pensais pas capable de ça. … … J’f’rais peut-être mieux de faire attention à moi, la prochaine fois que je voudrais la vanner !

La créature tenta presque aussitôt de se libérer mais malgré ses muscles puissants, il n’arriva à rien. Ses liens étaient beaucoup trop serrés. Il leva alors la tête le plus haut possible et commença à hurler sa rage, son désespoir. Le démon était battu. Il le savait. L’avait parfaitement compris.
-Ça, c’est ce que j’appelle un plaquage, lança alors la Tueuse avec un léger sourire. Oui, vraiment, pour une fille fantomatique, incapable d’aligner deux mots, c’est pas mal !
C’est vrai, la deuxième partie de sa phrase n’était absolument pas obligatoire. Surtout, lorsqu’on venait en plus de se dire qu’il fallait mieux faire gaffe aux allusions avec Tara. Mais que voulez-vous, c’était plus fort qu’elle. C’était sa nature, sa façon d’être. C’était comme, demander à un dragon de ne plus jamais cracher de feu. Sans son humour noir et ses vannes à deux balles, Faith ne se sentait plus vraiment … Faith.

Son épée toujours à la main, la brune fit le tour du volatile emprisonné, qui tenta alors de la suivre du regard tout en poussant quelques grognements menaçants. Bien que la pointe de sa lame fût maintenant dirigée vers le sol, l’Elue était malgré tout prête à riposter si le besoin s’en faisait sentir.
Une multitude de fleurs blanches apparurent doucement le long des tiges, égayant la pièce mais transformant le démon en une sorte de sculpture comique. Faith tiqua légèrement devant cette apparence grotesque et après quelques secondes de réflexion, décida de passer la main.
D’un pas léger, elle se dirigea vers le comptoir sur lequel elle posa son épée puis, sortit un mouchoir de sa poche et commença à essuyer le sang de piaf infernal qui maculait son visage.
-Junior. Spike. …  Je vous le laisse ! Elle haussa les épaules. Bon, c’est vrai, je ne me fais pas prier pour pulvériser les démons, d’habitude. … Et si j’avais été seule, je l’aurais fait. … Mais là, non ! … Regardez-le, on dirait une fusion raté entre un arbre de noël et un poulet aux hormones. Je sais pas vous mais moi, j’ai une réputation à tenir !
Elle jeta un rapide coup d’œil sur son mouchoir presque devenu couleur vermeil et, se tourna ensuite vers Willow.
-Dis-moi, Red ? … J’aurais bien besoin de me nettoyer un peu. J’espère au moins, qu’il y a un lavabo quelque part dans ce bouge ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.   

Revenir en haut Aller en bas
 

1.1 When she's gone. ▲ Intrigue. Uniquement les participants.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Welcome to the Hellmouth † :: † Centre :: Magic Box-